Notre Famille Galactique

04 janvier 2017

Message d'Orel de la terre creuse

Transmis le 4 janvier 2017 par Aurélia LEDOUX

Afficher l'image d'origine

« Je suis Orel de la Terre creuse. »

Bonsoir Orel, avant de commencer ce message, j’aimerai t’envoyer beaucoup de Lumière et te remercier, au nom de tous ceux qui le liront.

« Oui, je comprends, et je ressens cette Lumière, je vous la restitue, ici bas. »

Je perçois aussitôt une très vaste lueur en mon esprit et un homme jeune d’allure intrépide, au visage très fin. Il est d’une beauté absolue, son teint est très clair, il émet une vive lueur d’un éclat blanc, cette lumière très vive est chaleureuse. Je ressens une énergie qui donne confiance.  Il est blond et ses cheveux sont très clairs, il est animé d’une grande ferveur, et son visage possède une expression intense.

« Nous sommes en dessous, géographiquement, mais plus haut que vous, d’une certaine manière, au niveau énergétique.

Il vous est alors très facile de ré amplifier ce que nous émettons à l’infini vers vous et qui se réverbère en ce moment dans les hautes couches atmosphériques.

Oui, nous voyons, nous sentons tout cela, cet océan d’amour qui noie la nuit de ce monde, qui balaie les doutes et les peurs.

Cher petit humain de la Terre, nous te disons, ose !

Ose être toi-même, fais ce que tu veux de ta vie, de tes désirs, de tes rêves d’enfant !

Sors de ta carapace et exprime-les.

Cesse d’être enfermé dans le moule de cette société vacillante, et fais ce en quoi tu aspires le plus, afin de te montrer sous le jour le meilleur. Cesse d’être tourmenté par des enfantillages absurdes, des commérages sans objet.

Oui, ainsi tu seras toi-même, ainsi les choses seront grandement augmentées, facilitées.

Nous, des bastions de la Terre intérieure, aimerions vous dire que nous sommes beaucoup plus nombreux qu’avant, sur ce quadrant. Oui, la Fédération a des bastions un peu partout sur ce monde et d’autres corps stellaires qui se tiennent près de la Terre, pour tenir sous contrôle, et hors d’atteinte votre arsenal nucléaire « préhistorique ».

Oui, vous commencez à vous en apercevoir.

Vous vous dites que les choses devraient être tellement plus graves.

Vous commencez à réaliser que c’est vrai, que notre présence est un fait avéré, et que peut-être, nous avons amoindri certains des faits en cours, invalidant des actions de destruction massives en voie d’endommager gravement votre monde.

Nous en citerons trois, Nagasaki, Three Mile Island et Tchernobyl, sans oublier le tristement récent Fukushima, qui a laissé son empreinte en vos esprits.

Demandez-vous si vos gouvernants vous disent toute la vérité sur ces incidents dits « mineurs », qualifiés par eux de « sans danger » sur vos vies, dans votre histoire et ayant seulement une répercussion minime au plan environnemental.

Comment est-il possible que vos vies, votre sécurité, celle de vos proches, votre bonheur pèsent si peu dans la balance électorale en place sur votre plan ?

Comment se fait-il que les instances politiques, la haute magistrature, les juges, les ministres, soient des êtres impunis et impunissables ? Comment peuvent-ils ne jamais être révoqués pour manquement à tous les devoirs, les comportements éthiques que l’on serait en droit d’attendre d’eux ?

Comment pouvez-vous considérer de la sorte qu’ils puissent seulement envisager d’être un jour honnêtes, puisque tout leur est permis, par les vides juridiques béants siégeant en vos lois ?

L’argent peut-il tout acheter, même la malhonnêteté ?

Oui, et cela est un fait inadmissible.

Vous devriez songer bien sérieusement à un organisme de contrôle étatique, qui puisse surveiller les actions de vos dirigeants affaiblis sur leurs trônes lézardés.

Un pouvoir respectable est un pouvoir transparent.

Oui, il peut paraître une certaine colère dans mes propos, mais en réalité, je me réjouis, j’aspire au meilleur comme vous, à ce que tout soit dévoilé, et je suis heureux que vous constatiez combien le mensonge sur l’énergie fissile a été gros.

Au point que jamais un organisme public n’ait effectué, ni même publié, d’étude sur le démantèlement d’une centrale à énergie fissile, et en particulier sur son coût, le problème de la gestion des déchets et bien d’autres choses vacillantes.

Oui, cette question a été tue, et il est temps que des acteurs responsables prennent en main votre globe, sans plus penser aux conséquences qu’aura l’abandon de certaines habitudes en matière d’énergies. Il est temps de légiférer pour le bien-être de toute la planète.

En réalité, la voie (voix) a été tue, celle de grandes énergies, simples, douces, aimantes pour votre Terre.

Oui, les lobbies pétroliers, gaziers et nucléaires ont tu les implications réelles de ces prodigieuses voies d’épanouissement pour l’énergie de demain.

En ce moment ce sont des milliers et des milliers d’esprits merveilleux de chercheurs convaincus, qui s’activent pour mettre au point de nouvelles inventions, qui réduiront très rapidement l’usage de l’énergie polluante et dangereuse.

Sans parler bien sûr du vacarme incessant qui sied sur votre plan, et des difficultés d’épuration de l’air au niveau des zones urbaines.

Oui, tout cela est en voie d’être remplacé de manière heureuse par des sources d’énergie libres à très haut rendement, pour absolument tous les hommes et femmes de ce temps.

L’époque des promesses électorales bafouées et des apprentis-sorciers de l’atome est révolue.

Nous voyons que vous vous intéressez de près à nos bases et que vous aimeriez en savoir plus à ce sujet.

Sur la question de savoir s’il est possible de construire des zones habitées un peu partout dans l’espace, nous dirons, oui, il est possible d’établir des cités stellaires dans toutes les zones célestes.

L’espace est très vaste, et c’est notre rôle d’amener la Lumière de la connaissance vraie vers les régions les plus reculées de l’espace.

Les zones trop radiatives, comme les ceintures d’étoiles et le cœur galactique, qui est en réalité un immense soleil peuvent incommoder certains êtres, de niveau vibratoire insuffisant. Il faut que les êtres qui vivent dans ces colonies soient en alignement vibratoire parfait avec le lieu qui les abrite.

Vous aimeriez en savoir plus au sujet de Mars, de Vénus, des colonies de l’espace.

La plupart des planètes, planétoïdes et satellites de votre système solaire ont comporté par le passé, et comportent des bases, où il règne une grande activité.

Ces bases sont principalement des lieux d’étude, se compréhension du vivant.

Elles comportent de grands laboratoires du vivant. Ce que vous pourriez appeler des biosphères.  Nous y mettons au point de nouvelles stratégies pour faire refleurir la vie sur les mondes arides, désertifiés, vitrifiés, ou saturés de polluants.

Nous y développons les formes de vie les plus pures, les plus harmonieuses, il n’est point de limite à ce que l’on peut concevoir en terme de magnificence florale, d’arbres aux feuillages sublimes et de cristaux qui abritent eux aussi en leur intérieur, des formes de vie.

L’analogie la plus proche serait le corail, même si le corail n’est pas un cristal.

Ces formes de vie biominérales sont essentielles pour rééquilibrer l’atmosphère, de même que la présence de bactéries iatrogènes, de moisissures, qui vont épurer certains éléments nocifs de l’atmosphère, comme le dioxyde et le monoxyde de carbone, le dioxyde de soufre et d’azote.

Ces organismes sont tout à fait ravis de la présence de ces composés, qu’ils retransforment en autre chose de manière aisée.

Chez vous, ils ne sont présents qu’au fond des mers et des volcans et vos chercheurs commencent à les étudier.

Ces zones baptisées filons hydrothermaux, les intriguent depuis bien des générations et nous pouvons vous dire que de tels filons sont les portes du royaume intérieur de la Terre, qui laissent échapper une eau pure, chaude, chargée de nutriments.

Voilà pourquoi autant d’espèces vivantes viennent visiter ces eaux, s’imprégner de cette énergie de pureté, de paix, dont elles ont tant besoin.

Vous considérez les créatures de l’eau, comme les crevettes ou les coquillages, comme de simples objets mobiles, à peine vivants et vous vous imaginez pouvoir les prendre sans limite, les récolter à volonté pour en faire des mets de choix.

Vous imaginez que ces créatures n’ont que peu de conscience, qu’elles sont sans intérêt, et ne ressentent que peu la douleur. Bref qu’elles n’ont pas de sensibilité.

Nous aimerions vous dire que la vie de l’eau est la plus sensible qui soit, et qu’elle mérite le respect.

Ce n’est pas parce qu’une forme de vie, comme les poissons, ne peut émettre de son, qu’elle ne communique pas, qu’elle est dépourvue d’intelligence.

Les êtres de l’eau communiquent par toutes sortes de vibrations subtiles, de postures, et surtout, directement par la pensée.

Observez un banc de poissons, les animaux ne forment en réalité qu’un seul être, ils sont en symbiose totale les uns avec les autres. Leurs mouvements sont très vifs, parfaitement, et inexplicablement synchronisés.

Il vous faut comprendre, apprécier, ressentir cela.

Pouvez-vous imaginer être en symbiose ainsi, les uns avec les autres, avec les êtres de votre entourage ?

Pouvez-vous imaginer que vous aller entrer de la sorte dans un lieu, un bar, une salle de danse et vous mettre à effectuer une sorte de ballet, parfaitement synchronisé ?

Le pourriez-vous ?

Pouvez-vous imaginer, vous sentir en une parfaite, une merveilleuse harmonie, simplement en croisant le regard de ceux qui vous entourent ?

Alors, ne soyez pas trop prompt à juger le développement psychique d’une espèce par sa capacité à émettre des sons ou non.

Il existe un infini potentiel de la communication non-verbale.

Beaucoup d’entre vous, êtes des télépathes sans vous en rendre compte.

Sans le savoir, vous influencez la vie de votre entourage, de votre femme, votre sœur, votre mère, ou votre arrière petit cousin.

Il existe aussi des influences dans votre voisinage. D’une certaine manière les êtres humains se répondent en permanence les uns aux autres, par l’énergie.

Pour les peuples stellaires, cet échange est très habituel, nous aimons à échanger par l’énergie, capter, recevoir des images de ce qui se passe à l’autre bout de la voie lactée, ou tout près de nous.

En permanence, nous décryptons et analysons vos images, celles que votre esprit émet en continu, et nous sommes radieux de voir les superbes pensées, qui prennent naissance en vos esprits si féconds.

L’homme de la Terre est un démiurge qui doit prendre conscience de cette merveilleuse capacité créatrice de sa pensée.

Oui, les pensées que vous émettez, que vous envoyez, sont un merveilleux terreau fertile pour la réalisation de vos rêves les plus forts.

Alors voyez très haut, pensez bien et pensez loin.

Cette action de visualisation a déjà pu faire tomber des barrières à priori infranchissables au premier abord.

Donc, continuez chers amis de la Terre, le meilleur à venir est en vous. Il doit jaillir du tréfonds de votre être pour rénover ce plan en totalité. Oui, vous pouvez le faire, tous vous le pouvez, vous êtes très nombreux, très puissants.

Nous vous observons depuis les cités de cristal du monde intérieur, et depuis nos vaisseaux en atmosphère, ou plus haut dans l’espace.

Nous vous voyons évoluer à vitesse grand V, comme vous dites.

Mes plus vives salutations, tout mon amour vous va droit au cœur,

Je suis Orel, et je suis à votre service, heureux habitants de ce monde en reconstruction.

Soyez bénis,

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

Posté par Spiritual_life à 20:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]


04 décembre 2016

Salutations du Vaisseau stellaire Alpha ! De la part du commandant Sohin

 

pléiades

Commandant Sohin, transmis par Kris-Won

Des distances incommensurables séparent certains mondes, certaines étoiles, certaines galaxies … Des distances qui s’avèreraient insurmontables pour toute machine spatiale créée par l’homme sur cette planète. Et, pourtant, nous sommes ici, parmi vous, coexistant avec vous, la majorité des gens ignorant notre présence au sein de vos collectivités, de vos villes, vos campagnes, vos forêts, vos montagnes ou même vos océans.

Même aujourd’hui, et malgré les multiples occasions au cours desquelles nous nous sommes rendus visibles à vos militaires, vos pilotes de lignes nationales et internationales, vos contrôleurs de trafic aérien, vos astronomes professionnels et amateurs, et à beaucoup, beaucoup de citoyens en promenade qui nous ont vu survoler les villes, vallées, montagnes, déserts rocheux, lacs, mers, et océans en tout genre …, malgré tout cela, nous avons vu que la majorité des êtres humains terrestres ne CROIENT TOUJOURS PAS A NOTRE EXISTENCE.

Eh bien c’est démoralisant. Comment vous sentiriez-vous si vous étiez dans la situation inverse ? Est-ce-que vous ne mettriez pas les mains sur vos têtes en vous demandant avec incrédulité : « comment est-il possible, malgré tous les signes dans les cieux, les preuves fournies par les radars, les photos et les films que nous vous avons permis de faire de nous, et que vous ne croyiez toujours pas que vous n’êtes pas les seuls habitants de ce vaste Univers extérieur quasi inconnu ? »

Peu importe, même si le manque d’intérêt des citoyens de la Terre, sont exclusivement préoccupés par leurs propres intérêts économiques, affaires personnelles, et leur bien-être. C’est décevant de façon générale. Malgré cela nous demeurons ici, nous continuons à travailler pour favoriser votre processus d’Ascension. Que ceux qui croient en nous et qui sont prêts à sacrifier une partie de leur bien-être pour arriver à l’amélioration de la planète, pour qu’elle soit un meilleur habitat pour la merveilleuse diversité d’êtres vivants habitant cette planète, ne s’inquiètent pas de l’apathie et du manque d’intérêt de la majorité de leurs concitoyens.

Si le Maître Jésus revenait dans le monde d’aujourd’hui, il n’y a pas de doute dans notre esprit qu’il serait à nouveau l’objet de moqueries, de calomnies et de supplice de la part d’une société qui a baissé les bras, qui n’aurait apparemment aucun intérêt à changer le monde. Car pour changer le monde vous devez commencer par vous transformer vous-mêmes, et puis le changement et la transformation de milliers, puis de millions de gens produirait une réaction en chaîne qui élèverait votre conscience à des hauteurs spirituelles insoupçonnées par vous.

Mais, comment pouvez-vous changer le monde si vous ne faites pas le minimum d’efforts sur vous, de vous transformer, si vous n’apprenez pas à unir vos forces afin qu’ensemble et grâce à la force de l’union générée par des gens unis dans un désir altruiste d’améliorer leur monde, si vous ne délogez pas de leur sièges les politiciens et les dirigeants corrompus, ceux là qui dirigent toujours de nombreux pays qu’ils soient puissants ou pauvres, qu’ils appartiennent aux « pays meneurs du monde » ou au « tiers-monde » ?

Nous vous avons aidés à démasquer tous ceux qui ont abusé de leur pouvoir, pour faire la lumière dans la vérité sur les détournements de fonds et de capitaux usurpés dont ils se sont rendus coupables, avec de l’argent qui était celui de leurs peuples, et non le leur. C’est ce que nous vous avons promis, si un jour vous vous en souvenez, et nous avons tenu cette promesse.

Mais alors, où sont les réactions et les réclamations de vos citoyens appelant à la justice et à la liberté, les travailleurs honnêtes qui aspirent à des systèmes gouvernementaux justes et transparents, et non corrompus ni dénaturés ?

Nous vous aidons avec un sentiment de déception, mais pas de désespoir, pour votre indignation molle lorsque nous avons découvert chaque « Watergate », comme une vague glissant le roc d’un récif, qu’un marteau frappant une enclume, ou qu’un rayon qui se perdrait et s’éteindrait de lui-même dans l’immensité de l’océan.

Nous continuerons à vous soutenir et vous assister partout où nous le pouvons, mais nous, votre famille stellaire, ne pouvons pas tout faire ; nous sommes là pour vous soutenir dans votre processus d’Ascension, mais c’est à vous de prendre la décision de changer le monde. Ne soyez pas dépendants de vos Aînés, qui peuvent vous aider à déblayer le chemin, et n’attendez pas qu’aucun d’entre nous fasse tout le travail car ce avec quoi vous jouez, n’est ni plus ni moins la possibilité de demeurer piégés dans un monde karmique arriéré comme celui de la Terre jusqu’à présent, ou bien de faire un saut quantique en avant et vous transformer en une planète qui a le droit de faire partie de la Ligue des Mondes Evolués !

Oui, nous allons rester parmi vous, même vous aider plus que vous ne pouvez l’imaginer. Mais nous voulons aussi vous voir vous engager davantage dans votre envie positive d’ascensionner vers un monde qui jusqu’ici était surtout occupé à se regarder le nombril.

Vous avez nos bénédictions.

Paix et Amour.

Source : le Commandant Sohin
Canal : Kris-Won
Traduction Patrick/Isabelle

Posté par Spiritual_life à 11:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 novembre 2016

Les Vénusiens nous disent "Faites sauter les verrous !"

 

Faites sauter les verrous

Faites sauter les verrous !

 

Nous vous remercions pour votre accueil.

Nous installons déjà depuis quelques minutes et nous approfondissons cette connexion.

Nous vous remercions de nous accueillir dans vos champs vibratoires.

Nous vous remercions pour votre confiance.

Nous sommes là avec vous et nous vous aimons.

 

Nous nous plaçons au centre de votre cercle, un d'entre nous pour un d'entre vous.

Nous sommes donc devant vous et nous nous rapprochons.

Nous vous remercions d'accepter que notre cœur touche votre cœur.

Nous vous remercions d'accepter cette communication, cette communion.

 

Puisez en nous, nous vous en prions, nous vous en autorisons, puisez en nous la force dont vous avez besoin chacune, chacun d'entre vous, dont vous avez besoin pour continuer votre chemin, escalader les marches, ascensionner la montagne pour toucher le sommet.

Le sommet, c'est à la fois votre expansion et en même temps votre mise en profondeur.

Nous sommes là pour vous et nous vous offrons cela avec grand bonheur, avec grande joie.

...

N'hésitez pas à prendre, à vous servir !

N'hésitez pas à vous remplir, n'hésitez pas !

Nous sommes d'accord.

Nous le souhaitons autant que vous.

 

Nous venons vous aider, nous et beaucoup d'autres êtres, grâce à des rencontres comme celle-ci, grâce à des messages, grâce à des outils. Nous venons vous aider parce que beaucoup d'entre vous sur la Terre sont tombés dans une forme de coma, un endormissement qui va jusqu'au coma .Et vous le constatez, par exemple après un accident, une personne qui se retrouve dans un coma profond et qui va se réveiller, certaines personnes ont à réapprendre à parler, à marcher, ont à réapprendre à vivre.

L'humanité s'est installée dans une forme de coma plus ou moins profonde et ceci évidemment n'est pas à juger car ceci est une expérience. L'heure est venue du réveil et dans ce réveil, vous recevez une grande assistance, une assistance nécessaire. De part votre puissance créatrice qui existe en permanence en vous, vous créez cette assistance. Elle est accessible parce que vous la demandez.

 

En cet instant précis, tu peux demander sans préciser, sans limiter ta demande, tu peux demander l'aide nécessaire à ton réveil, l'aide nécessaire pour réapprendre à vivre dans la pleine conscience, conscience de ta Présence Divine.

 

Tu es, en cet instant même, en connexion consciente avec nous. Tu peux aussi te mettre en connexion consciente avec le cœur de la Terre et tu peux t'installer aussi en connexion consciente avec le cœur du Soleil.

 

Nous pouvons t'aider à développer à nouveau des dons qui se sont endormis, des capacités naturelles qui se sont endormies, comme par exemple, développer encore plus ton intuition, développer encore plus la télépathie, pouvoir voyager, par exemple jusqu'à ton étoile d'origine en conscience, pouvoir t'approcher de nous en conscience, en vision, pouvoir voyager en conscience dans ton corps de lumière, appelé aussi Merkaba, et plus encore...

Il te suffit de nous le demander.

Nous n'agissons que lorsque tu nous le demandes.

 

Pour beaucoup d'entre vous, l'éducation que vous avez reçue, la culture dans laquelle vous avez grandi, a limité vos demandes, à poser la croyance que vous n'osez pas demander, que vous n'avez pas le droit de demander.

Aujourd'hui tous ces verrous sautent et nous vous disons : "Autorisez-vous à demander l'Infini, l'Infini", car vous êtes l'Infini, vous êtes  Dieu, vous êtes cet Univers !

Et vous pouvez vous autoriser à jouer sur ce terrain de jeu universel.

Rien n'est impossible.

Observez-vous et lorsque vous observez de la timidité, de la retenue, faites sauter les verrous !

Ne vous interdisez rien, autorisez-vous tout, car vous êtes l'Amour !

L'Amour peut tout et vous êtes ce Tout.

Vous êtes cet Amour.

Faites sauter les verrous !

 

Jouez !

Découvrez des terrains inconnus !

Inventez des nouveaux jeux !

Tout est possible.

Ce qui vous retient, c'est l'idée du bien et du mal.

Vous êtes l'Amour, ne l'oubliez pas !

L'Amour n'est ni bien, ni mal, l'Amour est.

Dans cette énergie d'amour, il y a cet amour constitué de respect, de joie, d'harmonie, d'équilibre.

Vous n'avez pas besoin de focaliser là-dessus car vous êtes déjà cela.

Vous n'avez plus besoin de vous focaliser sur le respect parce que vous êtes le respect.

Parce que vous avez cheminé et vous l'avez compris et vous lui avez permis de s'exprimer en vous, d'être présent, de vibrer, de rayonner et de créer. Ainsi, quoi que vous ayez envie de créer, cela se fera automatiquement avec respect, le respect de vous et le respect des autres,  tous les autres, quels que soient les autres.

Offrez-vous de nouvelles aventures !

Offrez-vous des nouveaux terrains de jeux !

Offrez-vous des nouveaux jouets !

Accueillez les merveilles, les merveilleuses possibilités !

Vous êtes l'Amour.

Vous êtes Dieu.

Vous êtes la Création.

Vous êtes à la fois créateur et création.

Nous sommes heureux, vraiment très heureux de pouvoir jouer avec vous ces nouvelles aventures et d'autres encore merveilleuses.

 

Ce qui se passe actuellement sur la Terre, beaucoup d'entre vous le vivez avec vos tripes, avec votre émotionnel, avec vos mémoires, avec vos peurs, avec ce qui est encore présent en vous.

Nous vous disons : "Prenez du recul, détachez-vous" !

Car ce qui est en train de se vivre est une histoire merveilleuse, parce que c'est une histoire d'une grande transformation. C'est l'histoire d'un grand réveil.

Tout est parfait.

Réjouissez-vous chères sœurs et chers frères !

Evidemment, nous ne vous disons pas de vous réjouir de la souffrance de l'autre, de ce qui peut se vivre avec souffrance.

Nous vous disons, nous vous invitons à vous réjouir de la transformation qui est en train de se vivre.

Maintenez-vous, maintenez-vous dans cette vibration là, car elle va vous porter jusqu'au sommet, là où vous aurez une vision nette, élevée !

Nous pouvons aussi vous aider à vous réjouir.

Nous pouvons vous aider à vous maintenir dans ces vibrations-là.

Vous êtes, ne l'oubliez pas, vous êtes la joie.

Ne l'oubliez pas !

 

Vous êtes aussi l'équilibre. Vous avez vos propres points d'équilibre, chacun étant différent de l'autre, chaque personne, chaque individu étant différent de l'autre.

 

L'énergie de Vie coule toujours à travers de vous, cherche toujours à passer en vous, à inonder chaque recoin de votre être.

Il se crée toujours un équilibre dans vos déséquilibres.

Observez ces cailloux qui sont posés les uns sur les autres ! Ils ne forment pas une verticalité parfaite et pourtant ils tiennent les uns sur les autres. Beaucoup d'entre vous sont construits comme ça. Cela n'est pas à juger, cela est une expérience.

 

Laissez résonner ces paroles en vous !

Respirez et faites sauter les verrous !

Si vous sentez une résistance, demandez notre aide !

Nous vous aiderons. Nous t'aiderons.

 

Tu as vécu pendant très longtemps dans une forme d'enfermement. Nous te proposons de sortir de ta prison. Il est tout à fait normal que tu puisses ressentir une forme de peur de sortir de cette prison car ce monde à l'extérieur est inconnu ou te paraît inconnu.

C'est à ce moment-là que tu peux te centrer en ta Présence Divine car elle est comme l'enfant qui découvre le monde. Il le fait avec une grande joie. Il le fait avec son innocence, son insouciance, son plaisir du jeu.

La Présence Divine est ainsi. Elle est puissante et elle pousse sur les portes pour les ouvrir sans cesse.

Ce sont les résistances qui engendrent les souffrances.

Nous pouvons t'aider à apaiser tes résistances, à les diminuer, à les faire disparaître.

...

 Reçois notre joie !

Nourris-toi de notre joie !

Nous sommes tellement heureux d'être avec vous, d'être proches de vous.

Nous sommes tellement heureux de vous accompagner, de vous assister.

Vous êtes nos sœurs, nos frères divins.

Tout ce qui vit dans l'Univers est un jeu, est une expérience.

A force de le dire, vous allez finir par le comprendre, l'intégrer, en faire votre vérité.

 

Vous allez nous sentir de plus en plus proches de vous.

Tout ce chemin que vous avez fait vers nous, que ce soit depuis longtemps, même que cela commence aujourd'hui, permet ce contact, ce rapprochement.

Dès que vous nous appelez, nous sommes là.

 

Nous vous remercions infiniment.

Nous vous remercions pour ce rendez-vous.

Nous restons avec vous encore un petit peu.

Nous vous disons à très bientôt.

Merci beaucoup.

 

- Merci, merci, merci.

Transmission canalisée par Ysa'Belle le samedi 29 octobre 2016

 Tous les textes de ce site peuvent être reproduits librement sous conditions de ne point les modifier et que leur origine (http://www.coeur-orseraphin.com) soit mentionnée.
Manifestez votre soutien et votre intéret pour ces transmissions en cliquant sur le lien suivant. Merci.

Posté par Spiritual_life à 16:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 octobre 2016

Le conseil des Douze de notre système solaire

terre sous la lumière

Transmis par Anne Givaudan

Les colonnes qui supportent l’ensemble de l’édifice donnent une majesté à tout le bâtiment. Elles sont pourtant simples, mais les proportions, les couleurs et ce qui en émane, doivent contribuer à éveiller en celui qui en franchit le seuil, un sentiment de respect. Tout me paraît gigantesque comparativement aux autres bâtiments déjà visités. Nous avançons à la suite du Sage le long de couloirs qui s’étirent à l’infini. J’ai la sensation de parcourir un labyrinthe, mais d’une façon tout à fait voulue et étudiée. Parfois, j’ai la curieuse impression de monter le long d’une spirale qui m’entraîne vers un haut que je n’imagine même pas tant, il me semble lointain. Sensation de vertige ! Tous mes points de repère m’abandonnent…

« Tu pénètres ici dans un sas qui a pour fonction de te laver au fil de ton avance, de toutes les scories – que ce soit sur un plan physique ou subtil – que tu aurais pu emmagasiner jusqu’alors. Tu parcours un itinéraire qui n’est pas dû au hasard et qui, comme les formes labyrinthiques, te permet de rejoindre une partie de toi plus profonde et souvent délaissée. »

La voix qui me parvient m’est inconnue. Elle résonne en moi un peu comme un écho, et je me laisse guider par le son puissant qui en émane.

« Poursuis maintenant l’itinéraire en écoutant seulement la voix de ton propre cœur. Tes amis sont déjà arrivés à destination. Tu es seule ici et nous t’attendons. »

La voix s’est tue et je suis là, un peu perdue dans cet immense et majestueux couloir de lumière, lorsque soudain, plusieurs choix d’itinéraire s’offrent à moi. Ils sont trois, trois autres couloirs, aussi semblables que possible les uns les autres. Comment choisir celui qui me mènera vers ceux qui attendent ? Un malaise m’envahit sous forme de doute : et si je me trompe, où vais-je me retrouver ? L’expérience cessera-t-elle ? D’un revers de main, j’efface ce doute et je me centre sur le seul but de cet instant : arriver vers eux que je ne connais pas, mais dont je sens tellement la présence. C’est alors que mon mental essaie une nouvelle attaque :

Essaie le couloir de droite, tu sais bien que la droite a toujours un sens positif et actif me souffle-t-il. Je tourne diverses solutions dans ma tête sans parvenir à me décider. C’est alors que ne sachant que faire, je me souviens tout à coup que la voix m’a parlé de mon cœur… Mon cœur, mon intuition, que j’avais complètement oubliés. J’écoute avec attention non plus ce qui se passe en dehors de moi, mais cette fois, à l’intérieur de moi. Au début, je suis un peu déçue, car seul un bourdonnement se fait entendre, mais peu à peu le bourdonnement devient plus léger, plus vif, plus rapide. Il ondoie et se transforme en une vague qui m’inonde de sa transparence. Je lève la tête, et rouvre les yeux que j’avais fermés pour mieux entendre.

Les couloirs sont toujours là, mais cette fois ils sont différents, d’une différence subtile qui émane uniquement de la qualité d’énergie qu’ils émettent. Je n’ai plus l’ombre d’une hésitation, et devant les couleurs diaphanes qui m’appellent, j’avance d’un pas confiant dans le couloir central, tandis que derrière moi les deux autres couloirs s’assombrissent rapidement.

Cette fois le parcours se fait avec facilité et je débouche sur une majestueuse salle en coupole. Les voûtes sont translucides. Une lumière diffuse une grande douceur sans que je puisse en déterminer la source. Au milieu de la vaste pièce, au centre de la coupole, se trouve en suspension, la sphère de cristal de vie et d’énergie, que j’ai vue déjà dans diverses salles et dans le grand vaisseau-mère. Celle-ci est la plus grande, la plus rayonnante de toutes celles que j’ai pu voir et il émane d’elle une énergie presque palpable.

Autour de cette sphère de grande dimension, sont installés douze fauteuils dans lesquels se tiennent des êtres dont la vue me remplit de joie. Je reconnais certains d’entre eux pour les avoir déjà vus lors de mes diverses expériences sur d’autres plans de conscience ; l’un d’eux fait partie des grands êtres qui maintiennent une onde bénéfique autour de la planète Terre et lui permettent de rester en vie. Avec six autres Grands Êtres, il aide la planète Terre par l’émission d’un son, qui par sa seule vibration permet la continuation de la Vie. Il est l’un des habitants de ce que certains nomment Shambhalla, même si le nom – actuellement inconnu -n’est plus celui-là.

« Sois la bienvenue ici ! Nous avons tenu à ce que tu assistes à un moment de ce conseil très particulier car nous savons que sur Terre, certains utiliseront ce qui y sera dit à des fins bénéfiques. Nous n’ignorons cependant pas que d’autres auront pour but de dénigrer et de détruire ce qui pourra y être dit… Cependant, (…) nous n’avons plus le choix et attendre encore signifierait accepter que le voile de l’ignorance recouvre une nouvelle fois la Terre, et ce pour des temps que vous ne pouvez imaginer. »

Le Grand Être s’est tu et dans son regard je lis une immense tendresse qui ne s’adresse pas à moi uniquement, mais à tout ce que ce regard englobe. A ce moment précis, je suis persuadée qu’un tel regard peut redonner vie à ce qui semble fait du matériau le plus inerte tant la chaleur qui s’en échappe dispense la vie !

Celui qui s’est adressé à moi est grand et blond. Ses cheveux sont au niveau de ses épaules et il porte une robe d’un bleu céruléen. La noblesse et la force qui se dégagent de lui sont évidentes et n’ont rien à voir avec ses vêtements ou son aspect physique. C’est réellement ce qui émane du plus profond de lui qui en est la cause. Il me fait signe d’avancer en direction de la sphère, vers le centre de la pièce.

En regardant plus attentivement l’assemblée, je vois mes trois amis installés dans des sièges supplémentaires, un peu en retrait des douze fauteuils. Une onde très spécifique, que j’ai des difficultés à comprendre avec mes repères habituels, inonde la pièce.

« Nous te devons quelques explications, continue l’être blond. Tu es ici dans la salle du Conseil des Sages. Nous avons pour mission de nous réunir régulièrement pour prendre des décisions importantes concernant les diverses planètes qui nous entourent. Ces réunions ont lieu alternativement sur l’une ou l’autre des planètes de l’Alliance, dans une salle analogue. Le représentant de la planète qui invite préside les débats, ce qui me vaut cet honneur aujourd’hui. Ce que tu vois ici est très particulier en ce sens qu’il ne s’agit pas d’une réunion du Conseil des douze de la planète Vénus, mais d’une réunion interplanétaire. Nous représentons tous une planète particulière : voilà pourquoi tu as pu t’apercevoir combien nous sommes physiquement différents.

Nous avons trois sortes de conseils :
– Le Conseil des douze concernant chaque planète ne se fait qu’avec les représentants de la planète en question, même si exceptionnellement des visiteurs d’autres planètes y assistent.
– Le deuxième Conseil des douze est celui concernant les décisions relatives aux planètes de notre système solaire. C’est celui auquel tu as la chance d’assister ici.
– Le troisième, plus rare, concerne les douze Représentants des divers systèmes solaires. »

Les êtres étaient très différents les uns des autres. Les plus proches de notre type physique actuel pourraient être les représentants de Vénus, de Jupiter, et de Mars. Le représentant de la Terre s’avéra être celui que j’avais reconnu dès le début, pour l’avoir vu des années auparavant au cours d’une expérience qui m’avait permis de prendre contact avec les sept Grands Êtres en contact vibratoire permanent avec la Terre.

L’être blond qui semble présider à la séance me montre un siège qui, comme celui de mes amis est légèrement en retrait des douze. Mon fauteuil est près du sien et je m’y assieds aussitôt.

« Tu as certainement remarqué que nous sommes six êtres d’énergie féminine et six d’énergie masculine. Ceci est respecté à l’intérieur de chacune de ces réunions car nous vivons encore dans des mondes où le masculin et le féminin ne sont pas encore complètement unifiés. Il est donc essentiel que les deux polarités soient présentes, car elles sont totalement complémentaires. »

La séance semble commencer lorsqu’un son très particulier, émanant de chacun des représentants planétaires, emplit la salle. Le son ondule et devient presque palpable. Il voyage d’un cœur à l’autre, il tournoie et forme des arabesques, pour enfin se stabiliser au cœur de la sphère de cristal qui étincelle de vie. D’elle, sortent des gerbes de lumières qui, à leur tour, rejoignent le cœur des participants. Je me sens remplie d’une gratitude infinie devant tant de beauté et d’harmonie… Une seule parcelle de cette lumière, devrait suffire à guérir notre planète malade. Je rêve d’un monde où tout serait plus beau, où la beauté et l’harmonie, sœurs de la joie et de l’amour, auraient la plus belle place.

« Ce n’est pas un rêve, et bien des planètes l’ont déjà réalisé. La terre a juste un peu de retard ! »

C’est mon ami le Sage qui m’envoie ce message télépathique sur un ton enjoué. Je regarde dans sa direction et il me sourit d’un air entendu.

C’est alors que l’un des douze, d’une voix sonore prend la parole :

« Ce Conseil, tenu ce jour, concerne essentiellement la planète Terre, car c’est elle que nous cherchons à aider durant ce moment difficile. Nous avons tous ici des centaines de vos années et nous avons assisté à de nombreux changements sur cette planète qu’est la Terre. Vous n’êtes pas sans ignorer que la Terre en est à sa quatrième incarnation. Ceux qui vivent sur elle et en elle sont maintenant aptes à passer à un autre niveau de conscience. Mais nous savons que certains êtres n’ont aucun intérêt à ce que les humains et la Terre fassent partie des planètes confédérées de l’Alliance. Pourtant personne n’est à jamais soumis à l’asservissement imposé et les êtres de la Terre sont capables de s’affranchir s’ils le veulent vraiment. Mais le veulent-ils ?

Cette question implique une réponse, mais le oui prononcé est souvent intellectuel. Je veux dire que s’affranchir de la pesanteur créée pour asservir les humains demande une action immédiate, constante et profonde. La chape de plomb qui pèse actuellement sur toute la sphère terrestre rend les choses plus difficiles. Pour ma part, j’interviens dans tout ce qui concerne les découvertes, les recherches scientifiques et surtout l’avance technologique, mais la léthargie qui habite en chacun est tellement profonde, que les terriens ne s’en aperçoivent même pas ! Ils passent des longs moments à s’épier, à convoiter telle ou telle découverte, sans s’apercevoir que cette attitude ne sert que les êtres de pouvoir qui veulent faire d’eux des esclaves.

Que proposons-nous donc ? J’ai besoin de l’avis de vous tous, mes frères et sœurs, car le moment des changements s’approche à grands pas ! »

Une profonde méditation ou introspection semble habiter chaque personne de cette assemblée, et cela dure jusqu’à ce qu’un des douze à l’énergie plus féminine prononce ces mots :

« Nous connaissons tous ici les risques encourus pour toutes les planètes du système solaire dus aux expérimentations démesurées et irréfléchies qui se pratiquent en ce moment sur la planète Terre. Nous ne pouvons intervenir car cela serait contraire à la loi d’évolution. Lorsque je dis intervenir, je signifie par là une manière autoritaire d’induire des actions. Ceci étant, par le passé et des quantités de fois, nous avons manifesté notre présence pour le bien de tous. Aujourd’hui encore, chacune de nos planètes a des représentants au milieu des humains. Vous me connaissez tous ici pour mes fonctions de représentante de la bonne marche des relations entre les différentes planètes. Sur Terre, des systèmes que leurs constructeurs pensent sophistiqués et au point, sont en place pour capter des signes que nous pourrions envoyer, des messages. Ils oublient que ces machines, pour aussi précises qu’elles soient, ne peuvent entrer en contact avec nous. Leurs ondes sont trop lourdes pour que nous puissions y laisser des signes traduisibles. Ces constructeurs doivent considérablement simplifier leurs capteurs et tenir compte du son primordial et de l’espace-temps dans l’élaboration de leurs appareils. Il est aussi essentiel qu’ils prennent en considération les énergies du lieu sur lequel ils les posent, mais aussi la forme et les nombres sur lesquels ils bâtissent ces capteurs.

Pour ma part, je pense qu’une communication devrait pouvoir s’établir avec les habitants de la Terre d’ici quelque temps, en tous cas suffisamment tôt, pour que les consciences puissent s’éveiller à d’autres réalités et pour que cela évite une plongée dans une léthargie corrosive.

Certains des nôtres sont déjà en communication avec des terriens, mais que de secrets et de problèmes autour de tout cela… »

« Je crois qu’elle a raison, et chez nous également nous sommes optimistes quant à l’issue finale de l’avance de la Terre. Je dirige les flottes intergalactiques et le système de surveillance des planètes, dont la Terre. Les terriens sont des enfants : ils n’imaginent pas un instant, que pendant qu’ils luttent pour des morceaux de terre ou des prérogatives illusoires, l’essence de leur être est en danger. Ils n’imaginent pas qu’autour de la Terre et dans le Cosmos, la lutte existe aussi, mais qu’il ne s’agit plus de bouts de terre ou de priorité raciale, mais de Vie d’une planète et de sa continuité ou de sa dissolution dont il est question ! »

L’être qui a pris la parole est drapé dans une longue robe. Sa large carrure, sa peau olivâtre ainsi que son crâne oblong presque rasé, lui confèrent un aspect fort et décidé. Autant l’énergie féminine m’avait apporté optimisme et douceur, autant ce nouvel intervenant me rassure et me sécurise. Je décide de leur faire confiance : je crois qu’il ne s’agit nullement d’envie mais d’un sentiment envahissant contre lequel il ne sert à rien de lutter.

L’Être de couleur olivâtre continue : « Les luttes terrestres actuelles sont de pauvres caricatures en comparaison de l’enjeu qui se déroule hors de cette planète, mais les humains n’en ont aucune idée et certains galactiques sont tout à fait heureux de cette situation ! Ils espèrent ainsi que la confusion sera telle que personne ne pourra faire confiance à personne. Ainsi, eux seuls apporteront des solutions provisoirement satisfaisantes, mais qui très vite soumettront les êtres et les mettront à leur service.

Nous avons tous mis beaucoup d’espoir dans la planète Terre, car ce qu’elle peut offrir est fabuleux ; mais les terriens accepteront-ils de s’unir, d’aller au-delà de leurs différends pour faire cause commune, afin de s’extraire de la prison qui peu à peu les recouvre ? La question pour moi se situe à ce niveau. Nous ne pouvons rien entreprendre de solide sans une participation des habitants de la planète Terre. C’est à ce prix que la Terre passera le cap qui est le sien avec ses habitants. Dans le cas contraire, elle évoluera seule. »

Cette dernière parole résonne en moi comme un verdict.

L’Être au crâne oblong s’est arrêté et un profond silence suit son intervention, lorsque déchirant le voile qui s’installe, la voix douce et profonde d’un être qui paraît très androgyne résonne au plus profond de moi :

« J’aimerais moi aussi vous exprimer ce que je ressens, car en tant que thérapeute j’ai depuis des siècles pour mission l’avance de la connaissance des corps physiques et subtils des êtres de toutes les planètes, mais aussi la connaissance des mécanismes que sur Terre l’on appelle psychiques dit-il en se tournant plus spécifiquement vers moi.

De par cela, je peux témoigner d’une évolution d’une partie de la population terrestre, qui me laisse présager une prise de conscience rapide, et par là même un redressement de la situation actuelle. En effet, le gouffre des émotions semble enlever tout discernement à la population terrienne, et seuls ceux qui travaillent pour le pouvoir semblent avoir maîtrisé le domaine des émotions ; mais derrière tout cela je peux percevoir l’éclosion d’une fleur plus belle qu’aucune connue jusqu’à présent… »

Pendant cet instant de pause, nous sommes tous attentifs et prêts à recevoir ce qui va être dit.

« La fleur dont je pressens l’éclosion est un mélange d’émotions portées à un degré élevé qui, unies à la raison en passant par le cœur, donneront un amour et une puissance rarement égalés à ce jour ! Une partie des humains est prête à vivre au rythme de son cœur mais ils ne savent pas comment, et les expériences faites sont parfois si maladroites qu’elles laissent à penser que celui qui agit ainsi est un naïf.

Actuellement allier le cœur à la raison est un exercice difficile où la plupart se perdent, parce que l’esprit humain est compliqué et que pour lui beau et simple a souvent une connotation péjorative… À nous de lancer des émissions de formes qui permettront de comprendre ce que simplicité signifie ! Certains de mes collaborateurs sont déjà en mission sur Terre pour permettre ce type de connaissance. Des savants et chercheurs de la Terre savent déjà comment supprimer du cerveau des ondes parasites, comment enlever une partie de la mémoire pour en développer une plus profitable, comment enlever des souvenirs et les substituer par d’autres, comment manipuler à distance les leurs. Ils sont aidés en cela par des humanoïdes qui sont des hybrides entre des êtres de certaines planètes et les Humains. Ces distorsions génétiques donnent, entre autres, des êtres coupés des sentiments quels qu’ils soient. Du moins est-ce le but… Mais les savants, aussi doués soient-ils, ont oublié un élément essentiel : une créature quelle qu’elle soit possède toujours en elle une étincelle divine qui ne dépend pas de son créateur d’origine. Personne ne peut prévoir ce qui peut s’éveiller à partir de cette parcelle d’amour. Sans Amour il n’y a pas création et la vie ne peut exister mais si la Vie implique ne serait-ce qu’un embryon d’Amour, alors le risque majeur est de le voir se réactiver à tout moment et d’une façon incontrôlable.

Les Terriens pensent pouvoir un jour tout contrôler, mais le principe même de la vie est incontrôlable car il n’appartient à personne. C’est en ce sens que va mon espoir, car quoiqu’il arrive, au fond de chaque vie, il subsiste la Vie et l’Amour qui ouvrent la porte vers la liberté.»

Le bel être androgyne reprend sa place et l’assemblée sourit. Je sens que peu à peu, grâce à l’intervention de chacun, la situation semble présenter une ou plusieurs issues. Je regarde alors le représentant de la Terre qui, debout, se dirige comme chacun vers la sphère pour se placer non loin d’elle. Sa voix s’élève et ses propos qui ne sont empreints d’aucune émotivité émettent des couleurs apaisantes.

« Voilà des millions d’années terrestres que nous avons pris la Terre sous notre protection. Il est temps maintenant que nous rendions une complète autonomie à ses habitants, comme un parent lâche à un moment donné la main d’un enfant pour qu’il puisse enfin marcher seul. Mes frères de Shambhalla et moi-même pensons que ce moment est bientôt venu. L’homme de la Terre a maintenant suffisamment de connaissances pour mener sa route. Elle sera ce qu’il en fera. Des guides terrestres ont peu à peu commencé à prendre place et seront aptes d’ici peu à prendre le relais. Ce n’est pas un abandon que nous proposons ici, mais un acte de confiance et d’amour envers des êtres qui ont longtemps cheminé. »

Ces dernières paroles ont été dirigées dans ma direction et je sais au fond de moi ce que l’être qui parle veut signifier. La voix continue :

« Tu ne peux ignorer que des Terriens, aidés en cela par des Êtres venant d’autres mondes, ont prévu l’éventualité d’une catastrophe planétaire. Afin de se mettre à l’abri de cette destruction, ils mettent en place des sortes de vaisseaux qui les mèneront vers différentes planètes pour y sauvegarder ce qu’ils pensent être des vies précieuses ! »

Je vois dans le regard du grand Être une étincelle d’humour lorsqu’il prononce ce dernier mot.

Il continue :

« Ces humains pensent ainsi préserver ce qui leur paraît important et coloniser d’autres mondes. Ils ont simplement oublié ceci : la technologie, sans la voie du cœur, n’est qu’une coquille vide et les mondes qu’ils atteindront de cette façon seront à l’image de leur cœur, des coques sans âme !

Quelles que soient les bases envisagées sur quelque planète que ce soit, ils n’atteindront que le corps mort depuis longtemps du lieu où ils pensent se réfugier. L’Amour seul leur permettra de rentrer en contact avec la vie des divers mondes qui entourent la planète Terre. On n’échappe pas à soi-même, et ce qui n’aura pas été résolu sur terre se représentera ailleurs, et ceci durera tant que l’humanité cherchera l’espoir et la vie à l’extérieur d’elle-même. »

Le représentant de la Terre reprend sa place, tandis qu’un être de large carrure et vêtu d’un long vêtement ceinturé se lève à son tour. La boucle de sa ceinture, formée d’une magnifique pierre aux reflets violets, étincelle de mille feux. Les lumières presque tangibles qui s’en dégagent, ondulent et rejoignent chacun des participants, formant ainsi un cercle de lumière unissant les cœurs entre eux. Au moment précis où l’éclat de la pierre atteint mon propre cœur, je sens une unité jusque-là inconnue m’envahir. Comment décrire la Paix, la joie et le calme qui inondent toutes les particules de mon être ? Instantanément, je me sens au cœur de chacun des participants, je suis eux et je suis moi, non pas différents et unis, mais UN. Je fais partie d’un Tout que je ne saurais décrire. Je suis une étincelle qui vit d’une façon tellement ardente que nos plus fortes émotions, nos plus grandes sensations me paraissent des caricatures de vie !

L’Être parle, je le sais mais je n’entends pas les mots, seuls des courants me parcourent ; ils parlent de Vie, d’Espoir et tout me paraît fondé. La Vie, quelles que soient ses manifestations est terriblement juste, depuis ses plus grandes réalisations jusque dans ses moindres détails. Je comprends que cet être donne des enseignements pour lesquels je n’ai pas de clé d’accès.

Mon guide se lève, suivi de mes hôtes qui me font signe de les suivre. Nous allons quitter la pièce, mais avant que je ne me lève à mon tour, un petit homme, enfoncé dans le large fauteuil qui est le sien, m’offre un merveilleux sourire et ces quelques mots :

« Si la planète Terre est l’une de nos préoccupations actuelles, c’est parce que le choix que vous allez faire est essentiel. Vous serez bientôt en mesure de nous rejoindre ou de tout recommencer, mais dis bien que quoi qu’il arrive et quel que soit votre choix, la force de notre amour sera toujours à vos côtés. »

Dans les yeux pétillants de vie de ce petit être à la tête ronde il y a l’espoir, tellement tangible que tous les nœuds créés par une situation au futur désespérant, disparaissent, se dissolvent et laissent place à une confiance sans limite ! À cet instant, c’est la Joie qui m’habite en pensant à la Terre, une joie profonde et sereine, sans questionnement sur les pourquoi et les comment d’un devenir qui est un éternel présent renouvelé.

« La présence de chaque être humain est d’une grande importance à ce moment charnière de la vie terrestre. Ne négligez pas ce fait. Il n’est nul besoin de grandes connaissances ou de nombreux exercices pour cela ; seules vos consciences, votre attention, votre sourire sont susceptibles d’engendrer des miracles. La simplicité est un art difficile à pratiquer dans un monde où les masques ont recouvert peu à peu votre nature véritable. C’est l’une des raisons de vos difficultés à communiquer à l’extérieur de vous mais aussi avec vous-mêmes. Soyez Vrais et peu à peu, en vous acceptant, en vous aimant, vous dissoudrez les points de rouille qui entravent encore votre marche car vous apprendrez à faire connaissance avec vous-mêmes. Il n’y a rien de difficile dans ce que je dis ici, mais votre mental le traduira d’une manière plus complexe, jusqu’au jour où ne pouvant plus vous raccrocher à aucune connaissance établie, à aucun repère habituel, vous serez nus face à vous, seuls.

Là, à ce moment précis, vous saurez que vous vivez dans le corps du Divin, que vous respirez des particules du Divin, que chacune de vos cellules se nourrit de ce Divin et que ce Divin, c’est aussi et complètement Vous. Alors viendra le moment tant attendu de l’Union. Alors, viendra l’Instant Sacré où vous ne ferez plus, parce que vous Serez… »

Le petit être s’est tu et cette fois les douze personnes d’un geste de la main gauche placée au niveau du cœur nous sourient en signe d’adieu.

« Ils vont continuer et prendre certaines décisions essentielles pour lesquelles ils ont besoin d’être eux seuls, me souffle Sumalta. Contrairement à ce qui se passe sur Terre, les décisions se prennent à l’unanimité et à main levée car personne ne craint d’être jugé. »

Anne Givaudan – Alliance – Chapitre 13 « Le Conseil des douze » – Editions S.O.I.S

http://lejardindejoeliah.com/

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité, de citer l'auteur, les sources, et le site: http://elishean-portesdutemps.com

Posté par Spiritual_life à 18:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 septembre 2016

Message d’Ashtar Sheran, pour les membres de la fédération galactique incarnés

Canalisation- Fédération Galactique dans Spiritualité earth-720px

Reçu par Aurélie Pech le 02 septembre 2014

Chers enfants de la Source, chers enfants de l’Un, vous êtes ici chez vous, votre Terre est votre Maison. Ne le niez point, acceptez cela fait partie du processus d’ascension.

La Terre ascensionne et vous avec. C’est ainsi, vous resterez sur le bon chemin, sur votre chemin, en acceptant votre présence sur cette Terre.

Peu importent vos origines galactiques, peu importent les mémoires de conflit qu’elles éveillent en vous. Ces mémoires doivent être évacuées désormais.

Vous êtes invités à lâcher prise sur vos origines extra-terrestres. Vos familles galactiques comptent sur vous pour laver le karma de ces guerres qui ont durées des éons avant la création de la Terre.

Vous êtes des représentants de diverses nations étoiles. Vous êtes les enfants des peuples des étoiles. Vous êtes ici pour réunir ces nations, pour qu’elles trouvent la paix et l’harmonie à travers votre oeuvre.

Vous portez en vous les mémoires de vos origines et la mission de transcender celles-ci. En plus de cela vous portez le karma de vos familles terrestres que vous transmutez depuis votre naissance.

La plupart d’entre vous se sentent plus proches de leur famille galactique que de leur famille terrestre, car ils ressentent le souvenir de la déchirure d’avec leur peuple. Il n’est pas nécessaire d’entretenir cette blessure en vous proclamant de Sirius, des Pléiades ou d’ailleurs.

Parmi vous sont incarnés toutes sortes d’êtres en provenance de diverses nations étoiles. Votre mission sur Terre implique de cohabiter, dans l’Amour Inconditionnel et l’acceptation de vous-même et des autres.

Vous êtes venus faire le lien entre ces nations. Votre présence sur Terre est une Alliance de ces nations visant à favoriser l’ascension de cet Univers, à travers l’expérience terrestre.

Ces nations dont vous provenez étaient trop dispersées dans leurs croyances pour retrouver le chemin de la Source. Elles étaient très élevées spirituellement mais limitées dans leur évolution. Elles ont donc accepté, sur la demande des élohims, de participer à un programme d’ascension.

Celui-ci devait prendre place dans votre système solaire qui fut le lieu choisi. Votre Terre devait accueillir les différentes espèces intelligentes du Cosmos pour les faire fusionner entre elles, génétiquement.

De nombreuses âmes extra-terrestres se sont portées volontaires pour s’incarner dans des corps portant les mémoires de chacune des Nations Etoiles.

Même si vos âmes ont des affinités avec une ou certaines de ces Nations, vous êtes invités a accueillir les énergies des autres Nations également, afin de permettre à vos corps d’ascensionner.

C’est ce dont il est question actuellement. Vous vivez ce processus. Je vous en informe afin que rien ne l’entrave, afin que vous puissiez vous souvenir de cet enjeu. Afin que cette étape se déroule le mieux possible.

Je vous aime et je vous salue. Ashtar Sheran.

Transmission reçue par Aurélie Pech, le 2 septembre 2014.

Source : http://lecheminversarcadia.com

Important : Vous êtes invité à reproduire ce texte pour le transmettre en mettant ceci :
« Trouvé sur http://www.legrandchangement.com »
Merci !

Posté par Spiritual_life à 19:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 juillet 2016

Message de Liva, notre frère de la lune

Je perçois mes Frères Galactiques. Je reconnais l’un d’eux, c’est Liva, notre frère de la Lune. Il me dit :

« Nous sommes si proches de vous ! Notre sphère n’est pas très éloignée de la Terre. Nous avons vécu ce que vous vivez, nous avons vécu les tribulations et nous avons été encore beaucoup plus malheureux que vous l’êtes actuellement. Cependant, avec l’aide d’immenses consciences d’Amour, nous, Sélènes, avons pu dépasser la dualité.

Vous êtes encore dans la grande turbulence de la dualité, mais je peux vous assurer que vous allez la dépasser très prochainement.

Beaucoup d’êtres humains, surtout les grands sensitifs, ont beaucoup plus de difficulté à vivre la vie actuelle ; leur état émotionnel est beaucoup plus perturbé que celui des êtres totalement incarnés dans la matière dense.

Plus vous évoluez, plus vos états émotionnels sont perturbés ; vous êtes tirés en permanence vers le haut et vous perdez un petit peu pied par rapport à votre réalité humaine, c’est-à-dire que vous avez réellement envie d’avancer beaucoup plus, alors qu’une partie de vous-même est retenue dans la densité.

Il en a été de même pour nous, les Sélènes, mais nous avons subi beaucoup plus que vous ! Beaucoup d’entre nous ont vécu à l’intérieur de notre sphère et ont été plus démunis que vous ne l’êtes, parce que notre Lune, à tous les niveaux, n’a pas la richesse de votre magnifique petite planète. Nous avons dû nous investir beaucoup plus pour survivre, mais nous avons eu la chance de recevoir de l’aide de nos grands Frères de Lumière, de nos grands Frères Galactiques, et nous avons accepté totalement cette aide.

Vous, êtres humains, n’êtes pas encore totalement prêts à accepter l’aide qui vous est offerte par vos Frères Galactiques et vos Frères de Lumière, parce la notion de pouvoir est encore trop présente sur la planète Terre. Cependant la masse critique est atteinte, et cette notion tombera d’elle-même, car les civilisations devenues invivables s’éteignent. Vous en êtes à ce niveau : votre civilisation doit automatiquement changer, et pour cela elle devra s’éteindre pour renaître d’une façon beaucoup plus glorieuse, beaucoup plus belle.

Lorsque vous renaîtrez à une nouvelle civilisation, toutes les portes de votre système solaire et de votre galaxie vous seront ouvertes, c’est-à-dire que vous aurez une nouvelle conscience et que vous nous verrez. Même si beaucoup d’entre vous ont conscience que nous existons, beaucoup d’êtres humains le refusent encore.

Lorsque vous aurez changé, lorsque vous aurez pris le bon virage, lorsque toutes vos habitudes erronées tomberont, lorsque vous ne serez plus totalement dans les notions de pouvoir et d’argent (l’argent vous sera enlevé), vous serez prêts à mettre les genoux à terre et à prier pour demander notre aide ; vous serez prêts à nous rencontrer parce que vous ne ferez plus aucune différence entre les humains de la planète Terre et nous, vos frères des autres planètes.

Nous les Sélènes, et moi Liva qui vous parle, avons pu lâcher plus facilement l’ancien pour aller réellement vers notre futur, car nous étions beaucoup moins nombreux que vous, ce qui est toujours le cas actuellement.

Nous aimerions vous dire qu’à l’intérieur de la Lune il y a d’immenses bases appartenant à nos frères galactiques, et que de nombreux Sélènes travaillent avec eux pour aider la Terre et aussi d’autres planètes, parfois hors de ce système solaire, et qui sont en grande transformation.

Tout évolue en permanence et, actuellement, c’est la planète Terre qui reçoit la plus grande aide au niveau de son évolution. La petite planète Terre est précieuse pour toutes ses sœurs du système solaire ; elle est précieuse au niveau de tout ce qu’elle contient au niveau des règnes minéral, végétal et animal. Elle contient des trésors que beaucoup beaucoup d’autres planètes n’ont pas, et vous, hommes de la Terre, n’en avez pas conscience !

Vous foulez ces trésors aux pieds, vous les détruisez sans conscience, mais si vous aviez réellement conscience de l’existence des autres mondes beaucoup plus tristes où la vie est totalement différente et peu florissante, vous seriez émerveillés et heureux de vivre sur votre petit monde !

Nous l’avions dit, et moi Liva je le répète : la Terre est une bibliothèque vivante ! Tout y a été apporté par des êtres galactiques, notamment beaucoup de Pléiadiens et beaucoup d’autres êtres venant d’Orion et de Sirius qui les ont aidés pour la grande implantation de la vie sur ce monde.

La Terre a subi plusieurs destructions et il a fallu recommencer encore et encore à y implanter la vie, parce que la « bibliothèque » a été détruite à plusieurs reprises ; mes grands frères galactiques et surtout les Pléiadiens ont réimplanté la vie plusieurs fois sur la planète Terre. Elle ne sera pas détruite par l’effondrement des continents comme ce fut le cas pour l’Atlantide, mais elle sera remodelée. Il n’y aura donc pas la nécessité de réimplanter toutes les formes de vie, qu’elles soient minérales, végétales, animalesou humaines.

Des êtres venant d’autres parties de la galaxie y viendront et vivront en très bons termes avec les habitants de la planète Terre. À ce moment-là, vous travaillerez totalement main dans la main, dans la grande fraternité galactique et cosmique.

C’est moi, Liva, qui vous parle de cela, mais je ne suis pas le seul à communiquer ; si nous vous disons tout cela, c’est également pour vous donner un peu d’espoir.

Nous savons qu’actuellement les êtres humains désespèrent parce que, de leur point de vue, rien n’arrive assez vite. Nous allons simplement vous dire ceci : regardez en vous et autour de vous, vous comprendrez alors combien tout change à une très grande vitesse !

Vous souhaitez les grands changements. Etes-vous prêts à les vivre ? Nous allons répondre : non ! Certes, vous souhaitez les grands changements, mais à condition qu’ils n’affectent pas votre vie ! Les êtres humains de la planète Terre aiment fonctionner avec leurs habitudes, mais à partir du moment où elles changent un peu, ils se sentent un peu perdus et veulent absolument les retrouver !

Pour vous, êtres humains, c’est ce changement total d’habitude qui sera le plus difficile à vivre et à accepter ! Cependant nous vous aiderons, même si nous ne nous manifestons pas ; à vous de l’accepter et à vous aussi de continuer dans la fraternité. Vous devez, consciemment ou inconsciemment, partager avec tous vos frères tout ce que nous vous donnons !

Vous serez de plus en plus enseignés par l’intuition. Vous serez enseignés au niveau de votre comportement et de vos lâchers prise, ce qui facilitera beaucoup le changement de cycle et le changement de vie. Ce sera comme si de nouvelles bases et une nouvelle façon d’être, de penser et d’agir, vous étaient soufflées depuis les plans de l’invisible par vos frères galactiques.

Vous constaterez très prochainement à quel point tout change sur votre petit monde qui est un petit trésor au niveau de votre galaxie. Il sera protégé, même si vous n’avez pas été vigilants, notamment en construisant beaucoup de centrales nucléaires et en développant l’atome dont vous vous êtes très mal servi.

Votre planète ne sera pas détruite en raison des problèmes générés par vos centrales nucléaires. Nous aurons beaucoup plus de travail pour vous protéger de ces erreurs, et cela nous en donne déjà beaucoup ! Si vos centrales atomiques deviennent trop dangereuses pour l’humanité toute entière, nous les arrêterons d’une façon ou d’une autre ! Nous avons déjà considérablement dépollué Fukushima et Tchernobyl, et cela nous a demandé et demande encore beaucoup de travail et d’énergie.

Actuellement, les dirigeants invisibles des grandes Hiérarchies de Lumière sont en grande concertation pour l’avenir. Avant qu’il y ait d’autres catastrophes, nous interviendrons à notre façon et nous ferons en sorte que vos centrales, du moins celles que nous considérons comme dangereuses, ne puissent plus fonctionner ou qu’elles tombent mystérieusement en panne.

Voilà ce que nous voulions vous dire par rapport à tout ce qui pourrait arriver en ce qui concerne la radioactivité ! Nous allons continuer à dépolluer votre monde. Si nous ne l’avions pas fait, vous ne seriez plus sur ce monde pour nous entendre !

Nous allons aussi vous dire ceci : il faut que vous appreniez beaucoup plus à couper avec votre passé et que vous appreniez à vivre ensemble sans jugement et sans aucune appréciation ! Cependant il faut avant tout que vous appreniez, et cela a une importance primordiale, à vous aimer et à vous accepter tel que vous êtes !

Il sera donné aux travailleurs de Lumière, aux chercheurs de Vérité, de nouveaux outils pour leur permettre de mieux comprendre ce qu’ils sont, de mieux comprendre la vie et d’avancer avec beaucoup plus de sûreté, de vérité et de justice dans leurs comportements et dans ce qu’ils sont.

Vous allez atteindre votre but parce que nous savons que les êtres humains sont courageux et volontaires et que, même s’ils plient le genou, ils savent se relever et continuer leur évolution.

Vous vivez un réveil gigantesque de la conscience humaine, un réveil qui verra l’unité totale entre tous les êtres humains de la planète Terre, un réveil parfois un peu douloureux, certes, comme peut l’être le réveil d’un être humain qui ne se lève pas toujours dans une humeur parfaite ; cependant ce réveil sera celui du nouveau monde, de votre nouvelle réalité ».

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

  • qu’il ne soit pas coupé
  • qu’il n’y ait aucune modification de contenu
  • que vous fassiez référence à  notre site http://ducielalaterre.org
  • que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Posté par Spiritual_life à 16:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 mai 2016

Message d'Orthon le Vénusien

Afficher l'image d'origine

Publié le 31 octobre 2015 par Aurélia LEDOUX

Notre mission consiste à tendre une main amicale aux mondes en phase d’éveil.

"Je suis le seigneur Orthon, je vais te parler de Vénus maintenant, si tu veux bien.

Vénus est une sphère entourée d’un panache de gaz très épais, et d’autre chose, une bande radiante qui empêche vos sondes de voir ce qui se tient en réalité à sa surface, où tout est brillant et coloré. (correspondant à la sixième dimension)

Nous ne faisons rien pour maintenir cette barrière subtile, c’est celle qui se met en place dès qu’un monde a franchi les limites de la dimension matérielle, le monde s’élève et les barrières subtiles interviennent.

Simplement pour l’empêcher de rétrocéder, de retourner en arrière.

Une fois que l’ascension est engagée, rien ne peut plus l’arrêter, le monde à naître se déplace au delà de la barrière subtile du visible.
Nous disons monde à naître, car c’est bien de cela qu’il s’agit, d’une renaissance, comme celle que vos défunts opèrent vers la cinquième dimension, lorsqu’ils quittent leur corps physique de chair visible.

Bien des corps, bien des êtres sont invisibles, car faits de matière subtile, cette matière, luit, brille, au delà de votre vision consciente.

C’est pour cela que vous ne les voyez pas.

En maintenant un effort de vos attentions, de vos cœurs aimants, vous commencez à percevoir ces formes qui sont supérieures à votre vibration intrinsèque.

Simplement en espérant les voir, et en attendant rien d’autre en retour, que l’accomplissement de cet état de grâce.

Combien vous êtes émus lorsque vous ne percevez qu’un point de lumière fugace !

Beaucoup des Grands Êtres peuvent revêtir cette apparence subtile si discrète.

Cela est idéal pour explorer votre monde sans qu’ils soient dérangés.

Ils viennent le faire afin de recevoir l’enseignement de par votre attitude, en cette période cruciale de votre histoire.

Je dis bien cruciale, car il y a très longtemps que nous vous observons, depuis même avant les pré Incas, où des rapprochements génétiques furent tentés avec votre espèce.

Nous espérions ainsi corriger ce qui a été fait avec si peu de responsabilité, par vos créateurs pères Annunakis, dont beaucoup ne sont que des généticiens, qui craignent d’être dépassés par votre puissance.

Lorsque l’élève dépasse son maître, cela peut l’effrayer et il voit là, la perte d’un monopole de contrôle. Ce monopole était minier, ainsi que cela est écrit dans vos légendes. A cette époque, la Terre, ainsi que plusieurs autres corps du système solaire regorgeaient d’or, de cuivre et de pierreries.

Les nôtres sont à présent capables de produire tout cela en laboratoire ou plus simplement par usage de la pensée pure, ainsi que vous êtes appelés à le faire.

Mais certains n’ont pas cet usage, qu’ils rejettent au rang de mythe ou de superstition. Ils sont involués dans la matière et dépendants d’elle par leur seule avidité.

Tout cela est très paradoxal, car pour arriver à obtenir très précisément ce que l’on souhaite par la pensée, il faut renoncer à toute avidité, à toute ambition et se mettre humblement au service du Tout Puissant.

Bien des nôtres n’ont cure des richesses, préférant simplement les belles choses, faites avec amour.

Car nous sommes une civilisation d’Amour, fondée par l’Amour et pour l’Amour, grâce à lui et à sa divine bienveillance, nous œuvrons à chaque instant au plus Grand Bien, de manière parfaite.
Et c’est bien ainsi que vous œuvrerez à nos côtés, si vos cœurs sont prêts à s’ouvrir et à apporter leur service désintéressé à autrui.
Notre mission consiste à tendre une main amicale aux mondes en phase d’éveil.

La Terre n’est pas la seule planète en phase d’éveil, bien que la plus proche, mais c’est la dernière dans ce secteur galactique.

Donc, vous pouvez considérer que tout a été très soigneusement planifié.

Les dernières épreuves que vous vivez, font partie d’une longue initiation, afin de vous amener à nous, et de devenir des citoyens galactiques.

Cela agit sur vous afin de vous défaire de ce qui vous empêche d’avancer, à savoir, votre volonté de dominer les autres espèces animales, mais aussi les vôtres, le besoin de correspondre à une image falsifiée de vous-mêmes, sur fond de coercition sociale, et toutes vos croyances, quant au chemin d’évolution préprogrammé de l’être humain qui ne demande qu’à être dépassé.

Vous devez considérer que l’évolution s’accomplit par bonds et non suivant une courbe linéaire, autrement, à quoi servirait-elle ? Tout serait prévu d’avance.

Votre espèce, l’Homo Sapiens, a maintes fois prouvé qu’il n’en était rien, en dépassant ce pour quoi elle avait été conçue au départ, pour servir.

Vous valez mieux, bien mieux que cela, vous êtes des citoyens libres de l’espace interstellaire, nul n’a le droit de vous imposer sa volonté, en tant qu’espèce soi disant supérieure.

Ainsi les dieux qui se sont déjà présentés à vous par le passé, ne venaient pas toujours en mission de bienfaisance.

A présent, cela est terminé, votre véritable histoire vous sera révélée, par nous et par bien d’autres, qui ont soigneusement emmagasiné cette connaissance afin qu’elle vous soit restituée au moment opportun.

Votre espèce a été créée à partir des hommes-singes, puis élevée au rang de créature pensante et parlante par manipulations génétiques successives.

Il y en eut tellement que cela serait vain et fastidieux de les énumérer toutes.

La plupart d ‘entre vous commencent à se souvenir de tout ceci et aussi de vos vies antérieures, que ce soit par des rêves frappants ou ce sentiment inexplicable de déjà vu.

Vous êtes déjà venu, de loin, de très loin, pour venir changer les choses précisément en cet instant crucial.

Nous sommes si heureux de pouvoir communier avec vous, même si ce n’est qu’au travers de ce bref message.

Vénus, elle aussi, a déjà connu l’ascension, avant il y avait des marais, des roselières, des prairies de pâturages, et un milieu champêtre proche du votre.

Notre monde a traversé la guerre et nous avons compris que nous faisions partie d’un Grand Tout.

Nous avons reçu l’étincelle d’Amour des Galactiques, l’assistance opportune de la grande flotte de Lumière afin de nous aider à faire le grand saut.

A présent c’est votre tour, cette grande flotte se tient à vos portes, et se prépare à voir votre monde changer. Elle se tient en orbite pour surveiller la Terre, afin qu’il ne soit fait aucun mal à ses habitants, ni à sa structure vivante.

Il y a déjà eu ce type d’intervention, mais vous concernant, l’opération est bien plus massive, car les enjeux sont considérables.

Bien que vous ayez l’impression paradoxale d’être des « moins que rien », tout a été préparé voici bien longtemps, car il n’en est bien sûr aucunement ainsi.
Autrement, pourquoi croyez-vous que nous prendrions la peine de venir vous parler ?

Nous resterions chez nous bien tranquillement, si aucun espoir ne venait fleurir sur votre monde, si vous étiez considérés incapables de la moindre évolution par notre hiérarchie.

Donc, l’espoir est là, en vos cœurs, l’humanité toute entière, pas seulement les élites, est promise à un très glorieux destin !

Notre bonheur est grand bien sûr, et j’aimerai que vous sentiez, chers amis Terriens, cette flamme d’Amour pur venir se déposer sur vous, autour de vous, afin de sublimer les doutes, les peurs qui peuvent encore vous assaillir par moments.

Chacun de vous est très Grand, par ce qu’il a traversé, tout ce qu’il a accompli, et la vie que vous vivez n’est pas vaine, pas vaine du tout. Elle s’inscrit très précisément dans une continuité, dans le grand plan de la Source, puisque vous êtes appelés à devenir des voyageurs stellaires, au delà de l’espace et du temps.

C’est bien de cela qu’il s’agit, même si cette déclaration vous trouble et même si je sens poindre une incrédulité polie chez notre intermédiaire.

Vous devez considérer que tous les possibles contenus en vous, sont en train de se déployer dans la trame de l’avenir du réel.

Nous vous saluons et sommes de tout cœur avec vous, nous les Vénusiens, peuple ascensionné de la sixième densité.

Que votre destin soit heureux et glorieux,

Avec l’Amour de vos frères et sœurs qui vous observent,"

Orthon de Vénus

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

Publié dans Messages

Posté par Spiritual_life à 21:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 avril 2016

Message pour la communication entre les mondes

Transmis par Aurélia Ledoux le 24 Avril 2016

J’entrevois une silhouette familière entourée d’une vive lumière blanche, très belle, qui révèle sa silhouette d’alien. Il possède un teint bleu pâle, un peu turquoise par endroits, mais très lumineux. Il se tient bien droit et sourit avec une grande bonté. Il est fort serein, comme toujours, et en même temps, il dégage une forme de puissance tout à fait palpable.

Une très belle paix émane de lui, et aussi, l’impression que tout est possible. Cet être immensément âgé, parle encore une fois, et j’espère que l’amour qui émane de lui vous atteindra aisément à travers ses sages propos.

Le texte n’est pas retouché, j’ai juste corrigé la ponctuation et changé quelques verbes.

« Je suis tout près de toi en ce moment, juste par l’esprit.

C’est le professeur Zolmirel qui parle, même si parler est un bien grand mot !

Nous murmurons, nous le faisons beaucoup, il y a ceux qui peuvent entendre parfaitement, ceux qui pressentent et ceux qui utilisent leur intuition. Nous murmurons aux esprits de la plupart des humains, nous essayons d’aider tous ceux qui ont ouvert la porte, et même les autres.

L’intuition, née de la pensée pure, est la plus fulgurante. Si vous la suivez bien, elle peut vous propulser dans les directions les plus inattendues.

Ce qu’il faut pour la recevoir, c’est être bien en vous-même.

Être bien installé en soi-même, est un exercice difficile, au début, ensuite cela devient une habitude commode pour communiquer, sur de très, très longues distances.

Il est possible d’y parvenir, quel que soit l’environnement dans lequel on se trouve.

Le vide sidéral n’est rien pour l’esprit humain, non plus que la séparation apparente, liée au monde de l’après vie, et au temps bien sûr.

Le miroir du temps se tient face à votre regard, mais, en raison des poncifs de votre éducation, vous ne voyez rien.

Autrement que de données foisonnantes vous pouvez consulter !

Il existe des données sur tout ce qui s’est déroulé sur votre berceau depuis le commencement, sur votre passé personnel aussi. Votre Terre est un berceau, et les êtres humains doivent être vus comme une longue lignée d’êtres en apprentissage, qui tendent vers le meilleur.

Peu à peu, vous vous ouvrez au ciel, vous commencez à admettre notre existence de manière positive. Vous envisagez posément n’être plus seuls dans l’univers, et cela vous fait plaisir d’y penser.

Vous vous dites, « ce serait plutôt bien si c’était vrai », et vous lisez, vous vous documentez.

Continuez dans cette voie, poursuivez vos patients efforts et vous découvrirez beaucoup de réponses à vos questions.

Ces réponses viendront à vous naturellement, comme une série de petites évidences qui s’emboitent parfaitement les unes dans les autres.

Oui, je suis un alien, et je suis petit, mon teint est bleu vert, et mon visage pourrait vous intimider, alors que je ne le souhaite aucunement.

Mais il existe bien d’autres créatures inconnues, tout à fait étonnantes sur votre monde. Elles nous surprennent aussi au premier abord, mais nous ne les craignons point, car nous pouvons lire en elles une grande pureté.

Vous êtes en train, chaque année, de découvrir de nouveaux animaux étranges au fond des mers, au tréfonds de la jungle.

Cela est-il différent, au final ?

Bien sûr que non !

Nous sommes justes des formes de vie différentes de vous, qui ont appris à communiquer d’une autre manière. Nous nous comprenons de mieux en mieux.

Il existe tellement de peuples stellaires dans votre secteur galactique !

A de nombreuses reprises, ces peuples se sont présentés à vos ancêtres crédules, certains se faisant passer pour des dieux, d’autres ne désirant qu’un contact simple. Certains de vos ancêtres plus sages, y ont vu des frères, d’autres y ont vu le commencement de leurs ennuis.

Des ennuis en effet se sont fait jour, en raison de « dieux » avides et batailleurs.

D’autres peuples ont pris fait et cause pour votre planète qu’il a fallu défendre âprement.

Votre inconscient a gardé le souvenir de ce grand traumatisme. Le lien a été rompu, et l’angoisse vous saisit en songeant aux engins d’exploration stellaires que l’on voit sur des photos et des vidéos nombreuses maintenant.

A présent, nous nous présentons en amis, afin de corriger cela, ce qui a pu être fait dans le passé, pour rouvrir la possibilité d’un échange direct. Les civilisations avides sont en minorité, elles ont été défaites.

La peur ne vient que de ce que l’on vous a enseigné sur les civilisations d’outre espace.

Et il existe beaucoup de civilisations qui ont envie de vous connaître !

Comme il ne leur est pas permis de vous approcher physiquement pour des raisons nombreuses et variées, elles se manifestent en tout premier de manière psychique.

Il existe beaucoup de messages authentiques sur ce fantastique réseau que vous appelez internet. D’une certaine manière, vous êtes tous reliés grâce à lui !

Quelle joie pour nous de contempler cela !

Vous vous êtes hissés vraiment haut !

Nous sommes reliés, pour notre peuple, en permanence les uns aux autres.

C’est un peu, si vous préférez, comme des émanations, comme des souffles d’énergie qui se déplacent entre nous.

Ces souffles sont très agréables, ils sont comparables à une douce musique accompagnée d’images mentales et d’énergie bienveillante.

Nous savons en permanence, ce qui nous arrive les uns les autres.

Bien sûr, il n’y a pas d’ingérence dans ce système. Nous nous voyons à distance de manière parfaitement harmonieuse, lorsque cela est parfaitement à propos. Cette forme de communication est librement consentie. Lorsque cela peut devenir dérangeant, car nos activités sont nombreuses, nous le percevons aisément.

Ainsi, nous arrivons à ressentir ce que l’autre fait.

C’est un peu comme de percevoir ce que ressent votre meilleur ami sur sa planche à voile, tout en prenant plaisir à déguster une tarte aux fruits par l’entremise de votre tante préférée, si je puis donner une image.

C’est tout cela conjugué, nous échangeons entièrement notre bonheur.

Pouvez-vous percevoir cela ?

Vous le pouvez très certainement, bien mieux que vous le croyez.

Vos films sont une manière de décrypter, puis d’absorber les émotions.

Nous déplorons que vos films fomentent des tueries sur le plan psychique, car ils fourmillent de violence.

Heureusement, il existe aussi beaucoup d’amour dans vos œuvres cinématographiques.

A tel point que certains d’entre vous, éprouvent une telle admiration pour ces fictions, qu’ils possèdent un univers onirique rien qu’à eux, où ils développent leur propre version de l’histoire !

Comprenez-vous ce que vous êtes ?

Comprenez-vous l’incidence fondamentale de vos pensées sur votre environnement ?

On vous a appris que le monde de l’imagination était un monde stérile, qui ne menait à rien et qui ne permettait pas de bénéficier d’une activité assez lucrative.

Rien n’est plus faux !

Le monde de votre imagination est votre plus grand atout !

Nul ne peut y entrer sans y être autorisé !

Ce monde n’appartient qu’à vous et vous pouvez y visualiser tout ce qui vous est le plus agréable. Ce monde vous renforce, il vous permet de voir ce que vous désirez vraiment, pas seulement obtenir, mais tout simplement être !

Comprenez-vous pleinement cet immense pouvoir qui se tient en vous ?

En visualisant des choses merveilleuses, vous mettez en marche une série de petits hasards organisés absolument minuscules, qui vont au final vous placer exactement face à vos plus profondes aspirations. Cette série de petits hasards servira à soulever une pierre monumentale.

Cela se fait tout seul, encore une fois !

Si vous souhaitez accomplir un rêve d’enfant, si vous y pensez régulièrement, un beau jour, ce rêve frappera à votre porte.

Il en est de même pour nous, qui explorons des mondes verts et accueillants pour y étudier de nouvelles formes de vie.

Il nous arrive d’entrevoir en rêve, ce que nous allons découvrir.

Mais très souvent, nous expérimentons des aventures totalement merveilleuses, bien plus immenses, que tout ce que nous aurions pu prévoir.

L’ennui nait de la prévision, l’exploration, elle est parfaitement libre, parfaitement inattendue, et complètement inouïe.

Tout cela fait de nos vies, des suites d’aventures stellaires bienvenues, même s’il y a parfois du danger, nos meilleurs prescients arrivent à se faufiler à travers les obstacles avec dextérité.

Il en est de même pour piloter une nef aussi, bien sûr.

Nous vous laissons à présent, c’est toujours un très grand plaisir de converser avec notre contact, qui perd pied parfois, dans le méandre de ses aventures oniriques, et des nôtres.

Nous vous souhaitons de très belles visualisations, votre monde en a grand besoin, et vous savez désormais comment faire.

Il n’existe aucune limite au pouvoir de l’imaginaire humain, juste celles qu’il croit détenir.

Très amicalement vôtre, nos plus aimables salutations,

Le professeur Zolmirel,

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

Partagé par : http://messages.terrenouvelle.ca – Messages Célestes

Posté par Spiritual_life à 21:30 - Commentaires [1] - Permalien [#]

27 février 2016

Rencontre vibratoire avec les Vénusiens

Transmis par Ysabelle Daré le samedi 20 Février 2016

Nous vous saluons chers amis de la Terre.

Nous vous invitons à nous rejoindre dans un espace vibratoire dans lequel nous allons pouvoir nous rencontrer. En intention, simplement en intention, venez nous rejoindre !

Depuis le temps que nous avons ces rendez-vous avec vous, vous pouvez maintenant venir à notre rencontre et comprenez que cela est moins contraignant pour nous et nous pouvons ainsi davantage vous aider, accompagner votre chemin, l’éclairer.

Nous sommes heureux de vous retrouver.

Lâchez le lieu dans lequel vous vous trouvez physiquement, lâchez le temps de votre notion humaine. Nous vous proposons cette rencontre hors lieu et hors temps.

Ne vous demandez pas comment faire ! L’intention suffit.

Vos corps énergétiques s’expansent et votre conscience s’élargit comme un élastique. Elle est à la fois présente dans votre corps et à la fois présente avec nous. Cela fait partie de vos capacités naturelles et vous retrouvez de plus en plus cette nature.

Nous vous accueillons avec joie et bonheur dans cet espace vibratoire.

Chers amis, nous vous  enjoyeusons.

Recevez ce présent !

Nous aimerions parler aux enfants que vous êtes, à votre innocence, votre confiance, votre joie de vivre.

Réveillez cela en vous, s’il vous plaît !

Nous aimerions parler aux enfants que vous êtes pour leur montrer, pour vous montrer, pour vous apprendre toutes les possibilités qui sont en vous et que vous avez oubliées, que vous avez freinées, que vous avez voilées.

Nous aimerions réveiller cela en vous. C’est pourquoi nous aimerions que vous vous présentiez devant nous avec votre innocence, votre goût de l’aventure, de la créativité.

Filles, garçons, rejoignez-nous !

Chacun d’entre vous dans cette rencontre, vous recevez un ou plusieurs jouets. Vous pouvez le recevoir en conscience aujourd’hui ou un peu plus tard. Vous recevez tous aujourd’hui mais vous pouvez en prendre conscience un peu plus tard. Ne soyez pas déçus si vous ne savez pas aujourd’hui ce que vous recevez ! Ce n’est pas que nous ne voulons que vous le sachiez, c’est plutôt que vos croyances vous empêchent de le voir mais n’ayez pas d’inquiétudes, cela viendra à votre conscience, un ou plusieurs jouets selon votre sens de l’aventure, votre envie de faire des expériences, cela selon vos capacités et cela bien évidemment n’est pas à juger.

Nous sommes heureux de vous remettre ces jouets.

Nous aimons tellement vous voir souriants, joyeux de vivre votre vie, de vivre les instants, de vivre les plaisirs, de vivre l’expérience. C’est pourquoi nous venons vous aider, vous accompagner, vous redonner la conscience de ce qui est en vous.

Nous vous aimons tellement.

Nous admirons votre courage, âmes vaillantes, le courage et l’énergie que vous mettez pour vous extraire de l’endormissement dans lequel l’humanité s’est plongée. Avec grand plaisir, nous vous offrons notre aide.  Nous ne sommes pas supérieurs à vous, simplement nous avons réussi à laisser s’exprimer notre vraie nature, une nature qui est tout simplement une nature d’amour.

Nous vous remercions d’être arrivés jusqu’à nous.

Ouvrez vos cœurs, ouvrez vos bras et recevez le cadeau, le jouet, le ou les jouets !

C’est Noël aujourd’hui, Noël c’est une naissance. Il s’agit pour vous d’une renaissance.

Nous vous disons que d’un point de vue génétique, pour vous donner une idée, nous sommes cousins. Cela veut dire qu’il n’y a rien que nous ne puissions faire, que vous ne pouvez pas faire.

Tout ce que nous faisons, vous pouvez le faire, tout, absolument tout et aussi  au-delà parce que nous aussi nous sommes en évolution. Nous aussi, nous découvrons des mondes que nous ignorions. Nous aussi nous découvrons des possibilités auxquelles nous n’avions pas accès encore. Cela est d’un grand encouragement et d’un grand espoir pour vous, n’est-ce pas !

Certes nous avons un temps d’avance sur vous. Toutefois, vous pouvez rattraper ce temps, vous pouvez nous rejoindre et nous pourrons ainsi co-créer ensemble, n’est-ce pas merveilleux !

Maintenant que vous avez reçu chacun votre jouet, vos jouets, avez-vous des choses à nous dire ?

Que voulez-vous nous dire ?

Ne soyez pas timides !

 

Question :

– Est-il possible là qu’on ait contacté quelque chose, une mémoire ancienne ?

– Tout est possible, bien évidemment. Veux-tu partager cela ? Tu es libre.

Oui, ça me dérange.

 

Question :

– Je ne me sens pas très à l’aise avec l’Energie des Vénusiens. Est-ce une mémoire, est-ce une résistance ?

– Cela vient du fait chère sœur que tu viens d’une autre étoile. Nous t’invitons si tu le veux bien à ouvrir ton cœur encore plus à notre Energie. Nous allons t’aider à retrouver tes origines si tu le veux bien. Laisse venir ! Tes résistances viennent du fait que tu as dû déployer beaucoup d’énergie dans ton humanité pour rester sur la terre, pour trouver ta place et maintenant que tu la trouves de plus en plus, il est difficile pour toi dans ton esprit d’accepter cette origine extra-terrestre car vous avez tous des origines dans différentes étoiles.

 

Question :

– J’ai quelque chose à demander. J’ai souvent rêvé que je volais, que je pouvais voler. Les vaisseaux, je trouve ça génial et je voudrais bien savoir ma dernière naissance-là, c’était dans quel pays ?

Nous n’allons pas répondre à une question dont tu connais déjà la réponse.

– D’accord.

– Ce qui est important, c’est celle que tu es aujourd’hui, ici maintenant. Ce qui est important, ce sont les racines que tu as installées aujourd’hui ici maintenant, dans cette Terre que tu habites. C’est ça l’important, celle que tu es aujourd’hui. Ne vis pas dans le passé, vis dans le présent car ton passé a construit ton présent.  Quel que soit ton passé, ce qui est important, c’est ici maintenant. Remercie ton passé, remercie tout ce qui a été car tout ce qui a été a été l’expérience de ta vie, une expérience qui t’a menée sur le chemin qui te ramène à ta maison en toi, qui te ramène vers celle que tu es vraiment. C’est ça qui compte.

Y-a pas de planète, non ? Ce n’est pas les Vénusiens …

– Nous ne comprenons pas ta question. Lâche-prise !

 

Question :

– Il y a du très terre à terre dans cet aujourd’hui, dans ce maintenant qui se vit sur la Terre, dans ce côté sombre que l’on voit aux actualités, qu’on écoute à la radio. Comment être aujourd’hui pour ce côté sombre ne s’amplifie pas, pour arrêter toute cette violence, je pense à Daech, aux fronts extrêmes qui arrivent et moi je me demande ce qu’il faut faire : envoyer de la lumière, prier. On peut être en paix avec soi-même et on est bousculé d’entendre ce que l’on entend, les paysans qui se révoltent, ce pouvoir de l’argent qui n’en finit pas … Je vous demande si vous êtes prêts à nous aider ou non, comme dans ce groupe par exemple.

– Dans un premier temps, nous allons te répondre chère sœur : « Quitte l’ombre en toi, quitte cette ombre en toi qui perturbe ton être, qui perturbe ta joie, qui perturbe ton essence divine, qui perturbe ta créativité, quitte cette ombre ! Nous te le demandons avec tout notre amour, quitte cette ombre car ainsi tu ne te rends pas service. Nous allons dire, ceci n’est pas un jugement, de patauger dans cet ombre. C’est comme si tu te laissais, tu vois une marée noire, c’est comme si tu te laissais inonder en toi par cette marée noire. Dans un premier temps, nous allons te dire, ressaisis-toi et quitte cette ombre. Nous entendons évidemment ton empathie, nous entendons ton désir de transformer ce monde et aussi ton désir d’aider l’autre. Il est important et ceci est vrai pour chacun d’entre vous, il est important dans un premier temps, véritablement, vraiment de ne pas porter de jugement par rapport à tout ce qui vit car vous connaissez votre propre vie. Vous commencez à découvrir petit à petit qui vous êtes et vous commencez à découvrir vos freins, vos mémoires, vos blessures. Vous comprenez bien que cela prend du temps, que tout ne peut pas vous être révélé d’un seul coup, d’un seul, car cela vous perturberait trop, cela pourrait vous rendre fou, cela pourrait vous détruire et ceci n’est pas juste. Chaque être sur la Terre a sa propre histoire, son propre chemin à faire, ses propres prises de conscience. Alors certes, vous allez dire oui, cela concerne tout le monde, cela vient polluer la vie de chacun d’entre vous et c’est tout à fait vrai. Mais vous avez des outils pour ne pas être pollué et la première chose pour ne pas être pollué, c’est de ne pas juger parce que chacun a son histoire, chacun a son chemin pour comprendre. Et ta question est très intéressante et très pertinente, car vois-tu les jouets que vous recevez aujourd’hui, c’est justement pour permettre la transformation de ce monde. Alors certes si parfois il est nécessaire de se relever les manches, et d’aller faire quelque chose, un acte par exemple, un acte physique tel  la plage à côté de chez vous est polluée, il y a beaucoup de bouteilles de plastique, etc.,  vous allez relever vos manches et allez nettoyer la plage, c’est un acte physique que vous faites. Mais vous ne pouvez pas aller dépolluer toutes les plages du monde, ce n’est pas possible pour vous. Il est important que chacun se remonte les manches et que chacun pose des actes. Ainsi, très chère sœur, ne t’accable pas de toute la misère du monde et si cela te touche, fais en sorte de ne plus être touchée dans ta vérité divine ! Vois le jeu et les enjeux, vois le mouvement de transformation qui est là et ne juge pas la façon dont le monde se transforme ! Il y a encore des colères à s’exprimer, il y a encore des vérités à se révéler, il y a encore des compréhensions à se faire car si toi tu as avancé sur le chemin de lumière, d’autres sont encore vraiment dans l’obscurité mais s’ils sont dans l’obscurité, la lumière est en eux. Elle est bel et bien là. Vous avez tous une grande puissance dans votre créativité, c’est-à-dire en exprimant simplement le fait que vous souhaitez la paix, l’harmonie, cela se met en place. Nous allons donner cette image, si tu roules à vélo, et que tu as envie de faire demi-tour, tu freines, tu soulèves ton vélo et tu fais demi-tour. Tu roules à une certaine vitesse et le vélo va pouvoir s’arrêter à son rythme certes mais assez rapidement. Maintenant, si tu roules dans une machine qui va à très très grande vitesse, qui est très très lourde, le temps de freinage sera beaucoup plus long. Ainsi toi tu es le vélo et l’humanité toute entière est cette grosse machine lourde qui est partie à très très grande vitesse. Ainsi toi, tu as la capacité de freiner et de faire demi-tour, de prendre un autre chemin à ton rythme mais la machine humaine a son propre rythme.

 – Il faut qu’il y ait plein de gens à sortir de la machine et à prendre le vélo.

– En réalité, chaque vélo est dans la grande machine. Il est important qu’il y ait une grande quantité d’êtres humains qui aient envie de freiner cette machine, freiner cette machine pour prendre une autre direction. C’est tout simplement une image, évidemment. C’est ainsi que se développe la capacité de compassion afin de permettre à ce monde de se transformer à son rythme même si dans la transformation, il y a des choses qui vous déplaisent complètement, qui ne sont pas en harmonie avec ce que vous êtes dans votre for intérieur. Cela ne veut pas dire, ne rien faire, c’est ce que nous disions tout à l’heure, relever les manches et aller nettoyer la plage à côté de chez vous. Cela, c’est agir, chacun à sa manière.

 

Question :

– L’action que l’on peut avoir à travers notre cœur est donc très puissante et peut-être autant utile qu’une action physique ?

– Tout à fait, très puissante, très très puissante, même si vous commencez à en avoir conscience, cela va au-delà de ce que vous pensez, de ce que vous ressentez, encore au-delà.

– Donc, chacun a son rôle. On voit des gens entrer dans des associations, faire un tas de choses qui sont bénéfiques pour la nature. Pour ma part, je me dis que je ne fais rien. Voilà ce sont deux modes différents d’aider la nature.

– Exactement, la nature et l’humanité, tout ce qui vit sur la Terre. Il est important que vous puissiez œuvrer en conscience dans votre créativité.

– Mettre en commun ce que l’on a d’unique. C’est cela ?

– C’est une vision très juste.

 

Question :

Pour œuvrer ensemble, est-ce qu’on demande simplement aux êtres de lumière d’œuvrer et on laisse faire, on demande pour la Terre , pour l’humanité ?

– Pour œuvrer ensemble, il est d’abord important d’engendrer le mouvement en toi. Le simple fait que vous ayez pris ce chemin de transformation en vous, que vous marchiez vaillamment avec votre courage, le simple fait que vous ayez ces guérisons, ces prises de conscience, qu’à travers l’adversité, vous vous mainteniez du mieux que vous pouvez, enracinés en votre cœur, ce simple fait-là agit pour le bien-être de toute la population humaine, pour le bien-être de toute la planète. Ainsi lorsque tu demandes quelque chose, très chère sœur, engendre le mouvement en toi ! Par exemple, nous allons reprendre cette image, aller dépolluer la plage d’à côté, si tu es dans cette intention, en même temps que tu nettoies cette plage, en même temps engendre le mouvement en toi de nettoyer ce qui pollue ton cœur, ce qui pollue ton être. Lorsque vous engendrez un mouvement en vous, ce sont des ondes que vous propagez autour de vous. Nous allons vous donner cette image, vous avez un poste radio chez vous. S’il est éteint, vous n’entendez rien, si vous faites l’effort de tourner le bouton, alors vous entendez votre fréquence radio. C’est la même chose, lorsqu’ en vous, il y a une énergie qui stagne, rien ne se passe. Lorsque vous engendrez le mouvement en vous, les ondes se propagent et vont toucher tout autour de vous, vont toucher les autres, vont engendrer d’autres mouvements.

 

Question :

– Est-ce à dire que quand j’ouvre le bouton, mon enfant intérieur, puisque vous nous avez invités à vraiment nous mettre en lien avec cet enfant intérieur, quand je tourne le bouton de l’enfant intérieur, est-ce que c’est la voie de l ‘amour ? Il y a comme une prise de conscience avec cette invitation que vous nous avez faite. L’enfant intérieur, c’est l’amour rayonnant, infini, immense, sans prise de tête. Cela ouvre un espace, j’avais juste besoin d’avoir un échange pour vérifier que j’avais bien saisi.

– C’est exactement cela et en plus cela vient réveiller la créativité et cela vient l’éveiller dans une très grande simplicité. C’est-dire que la créativité alors s’exprime avec l’innocence de l’enfant. L’enfant croit au Père Noël si vous le faites croire au Père Noël. Que cela soit juste ou pas juste, cela n’est pas le débat, c’est une image. L’enfant au final, lorsqu’il croit au Père Noël, il est dans sa créativité, car il y croit. Il fait des demandes et ses demandes sont exaucées, même si ce sont ses parents qui exaucent ses demandes ou les grands parents, ou les oncles, les tantes, etc. La demande est exaucée. C’est juste une image pour vous montrer que lorsque vous êtes dans votre innocence et en même temps dans votre créativité, la réponse à cette créativité se fait dans la plus grande simplicité, n’est-ce pas reposant ?

 

Question :

– Par rapport à la simplicité, je voudrais poser aussi une question. Aujourd’hui le monde, l’humanité est dans un « grand bordel » et quand on regarde, on se dit qu’il n’y a pas de solution, qu’on ne sait pas comment faire, ce que quelqu’un pourrait faire. Y aura-t-il quelque chose de simple à tout cela ?

Nous allons répondre que c’est un grand bordel organisé. Lorsque tu fais le ménage chez toi, très chère sœur, tu bouges tes chaises, tu bouges ta table, tu bouges tes canapés. Tu fais la vaisselle, tu la mets dans l’évier, tu la mets dans l’égouttoir, tu l’essuies, tu la ranges, il y a du mouvement, n’est-ce pas ? Tu bouges des choses. Et bien, c’est ce qui est en train de se passer. C’est un grand nettoyage. Ainsi vu de par la vision limitée de l’ego, la vision limitée du jugement, évidemment cela est un grand bordel. Cela est incompréhensible effectivement. Cela est un grand nid de souffrances effectivement. Mais si tu prends du recul et que si tu peux, tu regardes avec un regard extérieur, un regard éclairé, et bien tu vois qu’en réalité, il se passe quelque chose de très intéressant, très très intéressant et très libérateur parce que nous allons vous parler d’un sujet qui vous touche tous extrêmement, la guerre. Il se vit effectivement aujourd’hui sur la terre une guerre sainte n’est-ce pas ? Il fut un temps où la guerre, par exemple les guerres saintes étaient normales. Il fut un temps où personne ne se demandait si c’était bien ou mal ou très très peu de personnes. Il fut un temps où cela était une fatalité, c’est ainsi, on ne peut rien. Aujourd’hui beaucoup d’êtres sur la terre ont une conscience éveillée, élevée qui permet de réaliser que cela pourrait être autrement. Une grande partie de l’humanité s’est extraite de la notion de fatalité et cela est un grand bonheur, et cela est une très grande avancée. Beaucoup d’êtres humains réalisent que tout ce qui est vécu aujourd’hui sur la terre n’est pas une fatalité, même si vous avez l’impression de subir. Effectivement, d’un certain point de vue, vous subissez des choses mais en réalité tout est différent, tout est différent, complètement différent. Quel grand espoir, n’est-ce pas ?

 

Question :

Est- ce que les tempêtes que l’on vient de vivre participent à ça ? Je pense au vent.

– Comprenez qu’il y a une relation de cause à effet entre les pensées de peur, les pensées négatives qui sont émanées et la nature. Les tempêtes, les inondations, les tremblements de terre sont des réponses à ce qui est émané et qui vient de l’être humain. Ce sont des réponses  de cause à effet mais  également de libération, de nettoyage, de transformation.

 

Question :

– Je voudrais savoir par rapport à notre Terre qui a depuis quelque temps augmenté considérablement son taux vibratoire, qui nous chamboule tous énormément les uns et les autres, est-ce que cela va se stabiliser dans les temps qui viennent ?

– Nous n’allons pas parler de stabilisation. Nous allons parler de transformation. Stabiliser, cela voudrait dire que la vie se met dans un état de stagnation, or la vie est tout le temps en mouvement. Toutefois, cela signifie qu’effectivement, à un moment donné, l’expérience globale humaine va être autre, à un moment donné effectivement, mais c’est quelque chose qui se vit petit à petit, et tout d’un coup vous découvrirez que : « ah, ce n’est plus pareil ». Entre le jour et la nuit, il y a l’aube et le crépuscule. C’est un moment où il ne fait pas entièrement nuit mais il ne fait pas entièrement jour et tout d’un coup il fait jour. Il n’y a pas eu un bouton qui a enclenché la lumière et qui a enclenché la nuit. C’est ainsi que se vit la transformation.

 

Question :

– Est-ce que tous les êtres qui sont sur cette planète actuellement vont subir cette métamorphose positive ?

– Subir n’est pas tout à fait le mot. Ils la vivent, libre à chacun de l’accepter ou non. Certains quittent la Terre parce qu’ils ont dû mal à accueillir cette transformation, parce qu’ils sont enfermés dans leurs peurs, leur lourdeurs, leurs mémoires. Ils n’ont pas la capacité pour pouvoir accueillir cette transformation et ils partent. D’autres partent aussi en conscience pour aider différemment ou revenir avec une autre conscience plus ouverte, plus libre. Mais chacun oui est invité, chacun est invité à participer à cette grande transformation. Evidemment comprends, comprenez que la Vie  n’oublie personne ! Personne n’est abandonnée car en chacun, il y a la vie, il y a l’amour, il y a l’essence divine en chacun.

 

Question :

– Est-ce que c’est toujours d’actualité qu’ils descendent nous rencontrer et nous aider ?

– Cela est toujours d’actualité, toujours d’actualité très chère sœur. Nous viendrons quand nous pourrons venir. Comprends qu’en l’état actuel des choses, cela est éprouvant pour nous. Nous viendrons. Nous sommes là déjà.

Oui, mais pas visible à nos yeux, c’est ce qu’on attend en fait.

– Nous viendrons, nous viendrons, nous viendrons.

– C’est rassurant.

– Cela est une évidence. Cela est une grande affirmation et nous viendrons avec plaisir, avec plaisir.

– Avec plaisir également, merci.

 

Question :

– J’ai une question-là, par exemple, lorsque je rencontre des personnes que ce soit sur le travail ou ailleurs, on parle du monde, de situation professionnelle. Il m’arrive de dire : « mais si, si tout ça va se transformer ». J’entends : « tu ne t’en rends pas compte, etc… » Je dois être un peu innocente, un peu naïve et consciente de ce que je dis, je laisse quand même les choses se faire mais en face de moi, j’ai des personnes interrogatives. Je voulais savoir si le fait de dire ça, a quand même incidence, une énergie qui se dégage dans l’univers.

– La première chose qui est intéressante dans ce que tu dis, tu partages, c’est le fait que toi tu t’affirmes. C’est le fait que toi tu affirmes ta conviction et là est un grand pas. Cela veut dire que tu oses révéler ce qui est en toi une évidence. C’est énorme, c’est énorme. Cela veut dire que dans ce que tu affirmes, tu invites dans le subtil, dans ces ondes qui se propagent dans ce que tu affirmes, tu invites d’autres qui pensent comme toi à en faire autant et cela veut dire que le temps de la chasse aux sorcières prend fin. Cela veut dire qu’aujourd’hui, de plus en plus d’êtres osent, osent affirmer ce qu’ils ressentent en eux et en cela nous te disons « bravo » et nous te disons « merci ». Effectivement, comprends bien que si la personne en face de toi n’est pas immédiatement touchée, immédiatement parce que tu lui envoies, elle n’est pas touchée  parce que tu lui dis, comprends que ce que tu as dit se propage autour de toi.  Il se peut très bien qu’une autre personne qui n’était pas à ton contact, perçoit en son inconscient, ce que tu as propagé, cette personne capte ce que tu as propagé, cela révèle quelque chose en elle et elle s’installe également dans cette certitude. Elle va elle-même propager cette idée et ainsi par ricochet, cela peut revenir à la personne qui était en face de toi. Tu ne l’as pas touchée directement mais tu vas la toucher indirectement. C’est pourquoi il est important d’oser parler, à sa juste mesure, c’est-à-dire que ce n’est pas ton ego qui mesure ce que tu as à dire mais bien ton âme, bien l’essence divine qui est en toi, qui va savoir exactement quel mot utilisé pour parler à l’autre, non pas pour le convaincre mais juste exprimer ce qui a à être exprimé dans le moment présent.

– Je crois que c’est revenir à ce qui était dit tout à l’heure sur l’enfant, sur l’innocence.

– Exactement, exactement.

 

Question :

– Je suis émue par rapport à la chasse aux sorcières, il y a quelque chose qui me touche.

– C’est une mémoire qui est en chacun d’entre vous. Tous les êtres humains ont cette mémoire. Et c’est cela qui freine, qui freine le fait d’oser être qui vous êtes. Les persécutions, les tortures qui se sont vécues sont bien ancrées en vous et cela empêche cette réalisation de soi. Cela empêche l’expansion de votre lumière, cela empêche d’oser et très chère sœur, nous sommes heureux de voir qu’aujourd’hui tu peux t’en libérer. Nous te remercions. Et comprends que ta libération va engendrer d’autres libérations.

– Merci, j’ai compris.

– Il y a un temps entre la compréhension et la libération. Il y a un chemin entre les deux, il y a le temps nécessaire, le temps nécessaire à cela. La véritable guérison, c’est l’intégration. C’est lorsque toutes les cellules du corps disent : « Mais oui, mais c’est ça, mais je comprends ». Ce n’est pas la compréhension intellectuelle qui permet la guérison, c’est un pas, c’est une avancée, très grande avancée mais la véritable guérison, c’est quand chacune des cellules se débarrasse de cette mémoire et c’est ce que tu es en train de vivre.

 

Question :

 – Est-ce que cela peut guérir  aussi les ancêtres qui n’ont pas osé être ou qui ont été et quand ils ont voulu être qui ils étaient, ils ont été mal vus ou hués ? On porte en nous cette mémoire qu’on peut libérer en même temps pour les ancêtres ?

– Exactement, lorsque la libération se fait, elle se fait dans l’instant présent, mais elle se fait aussi dans le passé et dans le futur. Cela veut dire également que s’il y a une descendance, les descendants sont libérés.

– C’est un peu la même chose, on porte ces mémoires en nous, la mémoire aussi de ces êtres.

– Bien sûr, tout à fait.

– Donc si on accepte de dire oui à qui on est vraiment, on intègre et on libère tous nos ancêtres et le futur.

– Exactement, ce qui est très important.

– C’est le message que l’on doit faire passer aujourd’hui.

 

Question :

– Est-ce qu’ils peuvent nous aider à bien nettoyer nos cellules ?  Libérer la chasse aux sorcières.

– Vous connaissez cette chanson : « Libérez, délivrez … » (La Reine des Neiges). Croyez que cette chanson soit arrivée par un pur hasard ? Non, cette chanson a fait le tour de la Terre. Cette chanson est connue quasiment de tous parce que c’est une grande fête qui se vit sur la Terre et certes vous vous libérez et certes vous vous délivrez. Le miracle de cette chanson, c’est qu’ à chaque fois qu’elle est chantée, elle émane des ondes. Evidemment elle émane des ondes, des ondes de libération et de délivrance. Le verbe est créateur, vous le savez.

 

Question :

– J’ai mal au dos depuis des mois. Je me soigne, ça ne passe pas. Est-ce que ce serait une mémoire ?

La première chose, c’est que tes douleurs dorsales viennent d’une très grande tension en toi, chère sœur, une très grande tension qui vient de ton mental qui est très tendu. Tu vas pouvoir renouveler la séance qui a été donnée ce matin pour libérer ton mental et tu verras que ta douleur va disparaître.

 

Question :

– Moi je voudrais leur demander si la conscience personnelle et collective des êtres qui vont vers la lumière est en puissance grand V là maintenant ? Ce serait bien. Est-ce le cas ?

– Tout monte en puissance. Tout est exacerbé. Voyez ces temps où il y a une pesanteur, une lourdeur, le temps est à l’orage et tout d’un coup l’orage éclate et après, tout s’apaise comme par miracle. Vous vivez la même chose en ce moment, exactement la même chose. Il y avait une lourdeur, une pesanteur et puis tout est exacerbé et puis des orages éclatent à droite, à gauche, même des orages intérieurs n’est-ce pas ! Et puis vient ensuite l’apaisement. C’est ce dont nous parlions tout à l’heure. Ainsi la pensée, la créativité est effectivement amplifiée, intensifiée parce qu’elle est libérée, délivrée tout simplement.

 

Question :

– Après tout ce que l’on vit actuellement, est-ce que la Nouvelle Terre va suivre avec la fin de ce chaos ?

– Il est important chère sœur de ne pas dissocier. La Nouvelle Terre, si l’on parle de Nouvelle Terre, c’est parce que l’on parle de ce qui va se créer par la suite. C’est la vision du futur. Ainsi la Terre et tout ce qu’elle porte est invitée à ce que nous disions tout à l’heure, à augmenter ses vibrations pour que tout le monde grandisse en même temps. C’est pour cette raison que ce matin vous avez été conviés à vous connecter avec Gaïa afin d’être vraiment en osmose avec ses vibrations et de pouvoir ascensionner en même temps qu’elle. Est-ce que cela répond à ta question, veux-tu préciser ?

Oui partiellement, je voudrais savoir quand même si cette Nouvelle Terre, va-t-on la connaître, nous qui sommes incarnés ? Actuellement, aura-t-on la chance de connaître cette transformation, tout en sachant qu’on y est déjà,  mais la fin de cette transformation qui se concrétiserait par la Nouvelle Terre ?

– Ce qui est important que tu saches, c’est que toi personnellement, tu vives en toi cette Nouvelle Terre. Cela veut dire que tu peux connaître la grande paix intérieure même si tu vis dans un monde qui semble être un monde de chaos. C’est ça qui est important à savoir, très chère sœur. Nous ne pouvons pas répondre précisément à ta question parce que nous ne pouvons pas te projeter dans ta propre vie par rapport à ce qui vit sur la Terre parce que cela perturberait ton être. Même si ta curiosité te pousse à poser cette question, ce qui est important, c’est toi avec toi-même. Ce qui est important, c’est toi avec la paix qui est en toi, avec ta paix intérieure. Il n’est pas juste de se projeter dans un temps pour en référer à la question de tout à l’heure qui demandait : « Est-ce que dans les temps à venir, il y aura une transformation » ? Parce qu’il n’est pas juste de se projeter, il n’est pas juste de se figer dans une projection. Accueille ta propre transformation et ta propre mise en paix ! Et alors tu verras que tu n’auras plus besoin de poser cette question, parce que tout sera en ordre en toi. Et tu verras, tu pourras prendre le recul nécessaire pour te permettre de vivre en paix sur cette Terre telle qu’elle est, quelle qu’elle soit.  Et tu comprendras alors, comme nous le disions tout à l’heure, chacun a son rythme. Il est important que vous compreniez vraiment que ce que vous vivez, est une période très intéressante. Alors certes, nous comprenons que cela soit difficile pour vous et qu’émotionnellement vous soyez grandement bousculés, mais jamais sur la Terre et jamais dans cet Univers, dans cet Univers qui est le vôtre, il ne s’est vécu une telle transformation. Avec un certain recul, vous pourriez voir que ce qui se vit actuellement sur la Terre a une incidence incroyable sur l’Univers tout entier. Tu vois dans ta question, c’est comme si tu partais en voyage. Tu prends le train et tu fermes tous les volets de ta cabine afin de ne pas voir le paysage qui défile autour de toi. C’est dommage de se priver de ce paysage parce que tu peux découvrir des choses que tu n’avais jamais vues. Tu peux voir un lever, un coucher de soleil et tu peux voir des champs de blé, des animaux. Tu peux voir plein de choses qui peuvent te réjouir. C’est pourquoi nous te disons :  » Ici et maintenant, même dans ce chaos, il y a des choses magnifiques ». Et nous t’invitons, toi et vous tous d’ailleurs,  nous vous invitons à vous concentrer sur ce qui se vit ici et maintenant et à toutes ces belles choses qui sont en train de germer. Regardez chaque plante que vous avez mis dans la Terre, vous avez mis une graine dans la Terre et lorsque cette plante a germé et qu’elle commence à sortir de la Terre, n’est-ce pas merveilleux de la voir grandir petit à petit ? Comme les enfants que vous avez eus  ou les enfants que vous avez vus autour de vous, n’est-ce pas merveilleux de voir cette croissance ? Regardez aujourd’hui la croissance de ce Monde ! Concentrez-vous sur toutes les belles choses qui sont en train de se mettre en place ! Concentrez-vous là dessus et vous verrez que cela va bien occuper votre temps. Cela va bien occuper votre esprit et cela va vous réjouir. Cela va vous réjouir et cela nous réjouit énormément. Nous sommes heureux pour vous, nous sommes heureux pour nous, nous sommes heureux pour tout l’Univers et nous vous félicitons.

 

Question :

– Que pouvez-vous faire ou qu’allez-vous faire contre les Illuminati qui nous pourrissent la vie, qui mènent le Monde ?

– Il est important d’abord de comprendre que s’ils existent, c’est parce que les êtres humains ont renoncé à leur puissance, à leur pouvoir, leur pouvoir divin. C’est cela qui a fait qu’un tel système  s’est mis en place. Comprends, très cher frère, que lorsqu’un être prend conscience qu’il est une victime, qu’il s’installe comme une victime, s’il est victime, automatiquement il va créer dans sa vie un bourreau et il va rencontrer une succession de bourreaux tant qu’il n’aura pas libérer la victime, tant qu’il n’aura pas fait disparaître la victime. En perdant son pouvoir divin, l’être humain s’est installé dans une situation de victime et ainsi il a créé le bourreau et ainsi se sont créées des situations telles que celles qui se vivent aujourd’hui sur la Terre. Automatiquement, ce n’est pas nous, ce n’est pas une puissance extérieure qui va faire disparaître le système, cela va venir de vous-mêmes. C’est parce que vous êtes dans une intention d’exprimer qui vous êtes, que vous êtes dans une intention d’amour, d’affirmation, de libération de votre créativité, de vraiment de grand grand positionnement en vous que cela va tout faire disparaître. C’est un phénomène encore une fois de cause à effet. La cause à effet s’est construite d’une certaine manière et comme il y a une transformation en vous, la cause n’étant plus la même, l’effet se transforme. Si la cause est une cause d’amour, l’effet qui va se produire est un effet d’amour. Nous sommes heureux de ce partage.

Nous aussi.

 

Question :

– J’ai une question. Est-ce que la France a un rôle particulier à jouer ou en tant qu’individu de cette planète, que nous avons tous notre rôle à prendre ?

– Exactement. Nous ne voulons pas mettre de la lumière sur un pays plus qu’un autre parce que ce serait encore faire appel à l’ego, au besoin de reconnaissance, au besoin d’être le meilleur, au besoin d’être reconnu, etc… Chaque pays a son importance; Chaque être qui s’éveille a son importance. Chacun d’entre vous avez une importance quelle que soit votre place dans la société, quelle que soit votre place, même si vous êtes chez vous tranquillement et que vous n’avez plus vraiment de rôle social de par un travail,  de par quoi que ce soit, le simple fait, par exemple de méditer, le simple fait de vous centrer dans votre cœur, le simple fait de manifester votre joie, de la laisser s’exprimer, le simple fait d’aller vous promener et de rencontrer d’autres personnes même sans leur parler, cela change le Monde. Rien n’est à minimiser. Chacun d’entre vous, vous êtes importants. Et nous vous rendons grâce et nous vous redonnons cette importance parce que bien souvent, dans vos doutes, vous minimisez qui vous êtes. Vous minimisez vos actions. Il n’y a pas de petites actions, il n’y a pas de petit amour, il n’y a pas de petite création. Il n’y a que de l’Amour et des Créations. A présent nous allons nous retirer. Nous vous remercions et nous remercions ce contact télépathique. Nous remercions notre télépathe et nous vous remercions tous. Nous vous aimons vraiment, vraiment, vraiment, infiniment nous vous remercions. A très bientôt.

– Merci.

Transmission canalisée par Ysa’Belle le samedi 20 Février 2016
Tous les textes de ce site peuvent être reproduits librement sous conditions de ne point les modifier et que leur origine (http://www.coeur-orseraphin.com) soit mentionnée.

Posté par Spiritual_life à 17:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 février 2016

Un Souffle de Lumière par les Elohims

Canalisés par Daniel Meurois Mai 2014

Le souffle de Lumière

Soyez les très bienvenus, amis de toujours !

Merci à vous d’avoir, pour nous approcher, pénétré dans l’espace de notre cœur. Merci à vous pour cette démarche, pour cet appel. Si, de notre côté, nous avons souhaité répondre ainsi à cet appel, c’est pour vous parler vrai. Car lorsque nous lisons vos cœurs, aux uns et aux autres, aux unes et aux autres, nous y voyons une véritable volonté de vérité.

Peut-être pensez-vous que vous vous êtes ainsi regroupés afin de recevoir un enseignement pratique, de maitriser un savoir-faire pour le service à autrui. Sans doute le croyez-vous et c’est vrai d’une certaine façon, bien que vos motivations puissent être quelque peu diverses de l’un à l’autre, ou de l’une à l’autre, mais en réalité l’appel que vous avez entendu, l’appel que vous avez lancé, a une autre raison bien plus profonde.

Vous êtes ainsi rassemblés… pour le centrage. Nous voulons dire pour approcher mieux, plus que jamais, votre propre centre. C’est cela le véritable motif de ces retrouvailles d’âmes qui vous ont menés jusqu’ici, jusqu’au sein d’un tel groupe.

Votre centre…
Car en vérité vous le savez bien, tout vous disperse en ce monde. Même les plus beaux de vos souhaits, de vos désirs, partent en dispersion. Vous le savez fort bien, la constance dans vos intentions est la véritable difficulté qui vous empêche de vous rapprocher de vous-même. Car l’apprentissage du centrage, c’est l’apprentissage des retrouvailles avec soi.

Vous retrouver vous-même c’est cela que vous demandez au fond de votre cœur, avant même que le savoir comment vous y prendre pour aider autrui sur son propre chemin. Car le thérapeute, s’il ne s’est pas lui-même retrouvé, s’il ne sait pas lui-même qui il est, en vérité, au fond de son cœur, n’est qu’un demi thérapeute et projette une onde vers autrui alors qu’il n’a pas trouvé lui-même l’onde.
Et c’est cela, c’est l’onde de vous-même que vous êtes venus chercher. Il n’y a pas d’autre véritable motif à ces cours que vous suivez ces temps-ci. Pas d’autre véritable motif.

La recherche de votre centre, c’est la recherche de vous, nous venons de vous le dire. Mais la recherche de vous, qu’est-ce que c’est, sinon la recherche du Divin absolu.

Il y a des mots pratiques, des mots par lesquels on se comprend dans le monde de la thérapie, ou des thérapies. On l’appelle l’Onde de guérison, on l’appelle la Lumière… Il y a même des techniques pour cela. Mais ces techniques, vous le savez, ne sont jamais que des supports mentaux.
En réalité, vous n’avez pas encore suffisamment compris que ce que vous appelez - que la Force que vous appelez, que la Présence lumineuse que vous appelez - n’est pas extérieure à vous. Vous appelez l’Onde christique, vous appelez une Onde de lumière verte, mais en réalité, en faisant cela, vous ne réalisez pas, du moins pas suffisamment, que vous Les appelez ‘’du dedans ‘’de vous vers un ‘’autre dedans de vous ‘’.

L’Onde de guérison n’est pas extérieure à vous, tout simplement parce que l’univers est en vous. Bien sûr vous savez fort bien que cette image est classique et nous le savons. Chacun peut dire : « Oui le monde est en moi, l’univers est en moi comme je suis en lui ! » C’est une vérité. Mais entre la compréhension intellectuelle de ce fait et le fait lui-même, de le vivre dans le cœur, il y a une énorme différence.

Donc ce ‘’centrage ‘’que vous êtes venus chercher… Eh bien, c’est de cela dont nous voulons absolument vous parler. Nous voulons insister sur ce fait : tout ce que vous cherchez est en vous et nulle part ailleurs ! La Lumière christique, la Lumière bouddhique, quel que soit le nom que vous lui donniez, la Lumière absolue, la Lumière de guérison, que vous voulez attirer à vous, est déjà là.
C’est simplement les mensonges, les désirs, les tricheries, en résumé les masques dont nous vous parlons si souvent, qui vous empêchent de La voir et qui vous distraient de votre véritable centre.

Ne dites pas : « C’est notre ego ! » car l’ego est une réalité bien plus lumineuse que vous ne l’imaginez en général. L’ego est un outil, c’est le plus bel outil que vous puissiez avoir présentement pour grimper au-dedans de vous, et pour comprendre, pour approcher ce que signifie « le centre ».

Le centre, c’est votre unité, c’est votre état d’unicité avec le divin. C’est la présence immanente, nous ne pouvons même pas dire du divin en vous, car c’est encore établir une séparation. C’est votre réalité divine.
Attention ! Ne dites pas non plus trop facilement, comme nous l’entendons nous dire de certains d’entre vous : « Nous sommes tous des dieux ! » C’est un peu facile de dire cela, ne croyez-vous pas ? Même s’il y a une vérité au-dedans de cette affirmation, c’est une vérité qui gonfle encore des muscles mentaux et des muscles égotiques.

La réalité divine se dissimule en votre centre, ce qui ne signifie pas que vous soyez dieu ou des dieux réalisés. Vous êtes le divin en attente de lui-même, en état de latence, en état de germination, en état de distraction.

Et le centrage auquel nous vous appelons, est une question d’ATTENTION… de ce qui se passe en vous et dans le monde autour de vous. Mais l’attention est généralement une question d’intention.

Quelle est votre véritable intention ? Voulez-vous une fois de plus, dans la démarche qui est vôtre actuellement, gonfler un peu votre personnalité terrestre en apprenant des techniques, en vous familiarisant avec un savoir-faire, nous vous l’avons dit, ou voulez-vous véritablement aboutir à vous-même ?

Le service à autrui auquel vous prétendez ne peut être complet en dehors du service à votre propre floraison.
Fleurissez ! et vous saurez aider autrui à fleurir.
Fleurissez ! et vous comprendrez que vous vivez également en autrui, et qu’autrui vit en vous.

« De belles formules, que celles-là ! » nous direz-vous évidemment. Oui, de belles formules sur le plan de l’intellect peut-être. Elles satisfont l’intellect. Mais essayez pour une fois véritablement, dans votre centre, sans tricher… sans tricher, de comprendre pleinement leur signification.
Votre centre c’est le divin ; votre centre, c’est autrui ; votre centre, c’est le monde, c’est l’univers. Votre centre c’est tout sauf ce qui a capté et éparpillé votre attention.

« Et l’amour ? nous direz-vous, dans tout cela ! » Le mot n’a pas encore été cité. Nous employons, vous le savez, assez parcimonieusement ce terme. Tout simplement parce que lui également se voit éparpillé. L’amour est un concept facile, tout le monde dit aimer ou vouloir aimer, tout le monde dit aspirer à l’amour.

L’amour… est le résultat d’une volonté, d’une persévérance. Il n’est pas un état de grâce qui vous serait offert par un quelconque divin extérieur à vous. L’amour est le fruit de votre cœur, allié à votre volonté, à votre ténacité, le long du chemin de vous à vous.

L’amour est votre centre. L’amour est ce autour de quoi vous tournez, depuis un temps infini. Ne l’appelez pas en vous, laissez-le simplement monter en vous. Car, en réalité, il est là, il est omniprésent. Ce sont les barrages de vos dispersions et de votre manque d’attention, c’est-à-dire d’intention, c’est-à-dire de volonté également, qui vous empêchent de le recevoir et de le manifester pleinement.

N’appelez pas l’amour à vous, réalisez-le en vous, laissez-le monter ! Laissez-le monter… sans la moindre petite barrière, sans la moindre petite pensée, en tant que projection vers l’avenir. Il n’y a pas à se projeter vers quoi que ce soit. Jamais ça s’est projeté. Si vous ne saviez pas pleinement déjà ce qu’est l’amour, vous ne seriez pas à sa recherche, pas à ce point à sa recherche. C’est le souvenir de ce qu’il est, le souvenir de sa place en vous dont vous avez la nostalgie.

Ainsi, voyez-vous, le service à autrui auquel vous prétendez avoir accès, est une échelle qui, avant tout, vous mène à vous-même.
C’est en ce sens qu’il vous faut voir également ce qui est. Ceci est le langage vrai, ceci est la vérité à laquelle vous pouvez accéder dans l’instant. Ne craignez pas de dire : « Oui, en venant ici je suis venu(e) me servir à la table de la Vie, à la table de mon Père Eternel. » Ce n’est pas une affirmation de l’ego, c’est une clarification de la personnalité et du cœur envers eux-mêmes.

Emplissez-vous de la Vie qui est en vous. Ainsi vous saurez mieux révéler la Vie qui est en autrui, et ainsi vous abattrez, les unes après les autres, toutes les barrières, toutes les frontières que vous ne pouvez encore vous empêcher de percevoir entre autrui et vous, entre le monde et vous, entre l’univers et vous, entre l’amour et vous.

Soyez donc vrais !
Soyez donc volontaires !
et soyez vous-mêmes, sans rôle à jouer.
17’30


QUESTIONS – REPONSES

Nous sommes maintenant là, amis de toujours, pour répondre à vos questions. Nous aimerions simplement qu’elles soient, bien sûr, d’intérêt général.

Question : Quelle est la véritable origine de l’humain ?

L’humain, petit frère, n’est qu’un état de conscience passager. Lorsque nous comprenons « humain », nous, nous parlons d’un niveau de conscience, nous ne parlons pas d’une forme, d’un aspect qui se serait plus ou moins transformé avec les temps, qui aurait plus ou moins été modifié génétiquement à certaines époques. Nous parlons de l’humain au sens global du terme.

Nous parlons d’une étincelle de vie, qui depuis la présente vague de vie, générée par un champ de conscience dont vous ne pouvez avoir la moindre idée, est passée par le stade : minéral, végétal, animal, et présentement humain pour se diriger vers un autre état de réalisation, que l’on pourrait qualifier d’angélique. Nous nous méfions cependant des mots, car le terme « d’angélique » est recouvert d’un certain nombre de traits caricaturaux pourrions-nous dire.
Ainsi, de la même façon, lorsque l’humain d’aujourd’hui revêtait le niveau de conscience animale, ne vous imaginez pas pour autant que cet état de conscience animal signifiait une marche à quatre pattes, le corps couvert d’écailles, ou de plumes, ou de poils . Nous parlons d’état de conscience, d’un certain niveau de réalisation et de facultés de prendre conscience de soi et du monde, du déroulement du temps. Ainsi en a-t-il été également pour le stade de conscience végétale et minérale. Nous parlons de niveaux de perception de la vie et de soi, le niveau d’autonomie également.
Voilà d’où vient l’humain, il vient exactement de la même Source que tout ce qui est, et il se dirige vers la même Source que tout ce qui le précède.

Si tu veux maintenant parler de l’humain tel qu’il est implanté ou qu’il a été implanté sur cette terre, eh bien, il est le fruit extrêmement diversifié, d’une multitude d’inventions d’êtres et de consciences qui l’ont précédé et qui ont appris ; qui ont appris à participer à l’œuvre de la vie, de ce grand champ d’énergie qui est la Vie et qui est le Divin.
En termes extrêmement concrets nous pourrions dire qu’il est le fruit actuel de consciences avancées qui ont participé à sa création biologique avec un certain nombre de modifications génétiques au fil du temps, avec des apports successifs au fil du temps en provenance d’autres mondes.
L’humain terrestre aujourd’hui est la résultante de tout cela. C’est une mosaïque, c’est un puzzle, qui doit justement tout mettre en œuvre pour trouver son centre, pour se retrouver lui-même et pour prendre conscience, eh bien, qu’il est le fruit de milliards et de milliards éclairs de conscience et d’intelligence, qui par sa création biologique, par le fait d’avoir généré une forme habitable ont invité des âmes. Voilà ce qu’est l’humain d’aujourd’hui.
Mais le stade humain, nous le répétons, est un stade de conscience, rien de plus. La forme dans laquelle il est, est infiniment secondaire même si elle est un outil qui travaille, lui aussi, à la floraison de sa conscience.
Avons-nous répondu à ta question, frère ?
Oui. Merci. 22’50

Question : S’il faut avant tout être soi-même et faire tomber les masques, pourquoi est-il si difficile justement, à l’être humain, d’exprimer sa vraie nature ?

Parce qu’il ne cesse de s’engendrer dans la notion du rapport de forces. Et le rapport de forces vient d’une peur. Une peur de se trouver confronté au vide intérieur créé par la conscience du « moi-je » et du « soi ». C’est-à-dire de la personnalité incarnée et du divin latent en soi. Voilà pourquoi, de façon à gommer petit à petit, gommer cet état de dualité, cet état de séparativité, cet état épidémique par lequel les rapports de force s’engendrent les uns les autres. Voilà pourquoi c’est l’effort de chacun qui est particulièrement demandé en ces temps, nous ne disons pas simplement en ce temps, mais en ces temps, en ces temps !…
Voilà pourquoi c’est un effort qui est particulièrement demandé à beaucoup d’entre vous, de briser la chaîne répétitive des rapports de force. On vous a enseigné les rapports de force, non pas volontairement, non pas intentionnellement, mais comme on contamine à l’aide d’un virus ceux qui sont autour de nous. On vous les a enseignés ces rapports de force.
Faites tout ce qui est dans le pouvoir de votre cœur et de votre conscience pour ne pas contaminer, pour ne pas enseigner la notion du rapport de forces à vos enfants et aux générations qui viennent. Cela peut paraître évidemment un vœu pieux lorsque l’on voit l’état de votre monde et la même dualité qui se perpétue, qui s’engendre. Mais il faut bien que des êtres, à un moment donné, s’engendrent les uns les autres en voulant, avant tout autre chose, briser cette chaîne. Cette chaîne qui éloigne l’humain de lui-même. Cette chaine qui enchaine la conscience à une impression, à une illusion de conscience.
La peur est à la base de tout cela, la peur de l’image de la séparation qui a été créée et qui a été créée par nécessité, car pour vivre et apprécier le Un, il faut avoir connu le deux. C’est une vérité fondamentale. 27’

Question : Connaissez-vous une personne qui est dans la galaxie qui s’appelle ? ou ?

Nous connaissons surtout des êtres qui utilisent ces vibrations, ces sonorités pour faire parler d’eux. Nous ne saurions être plus précis.

Question : Comment apaiser cette lutte de savoir où est l’ego et où il n’est pas ?

Premièrement en ne te posant pas la question ! Si tu te dis est-ce que je suis dans l’ego, est-ce que je ne suis pas dans l’ego, tu portes le débat à un niveau qui est cérébral. Si ton cœur te dit : « Là je suis vrai, là je ne suis pas vrai », là, effectivement tu es dans la vérité de l’ego transcendé. Car l’ego, et toi-même viens encore d’en apporter la preuve, n’est pas l’ennemi que l’on dit, il est un outil. Le tout et de savoir par quel côté tu veux te servir de cet outil.
Ne te pose pas la question intellectuellement, sois simplement vrai et essaie de ne pas te laisser abuser par des impressions cardiaques qui sont en fait des calculs du mental. Certes, on ne parvient pas à cette lucidité intérieure d’un jour à l’autre. C’est la raison pour laquelle, vous êtes encore sur cette terre.
Mais le problème, si on peut appeler cela un problème ne se résout que dans la vérité et la simplicité de l’instant. Pourquoi est-ce que je veux agir ainsi ? Pourquoi est-ce que je veux être ainsi ? Est-ce que je me raconte une histoire de plus ? Est-ce que j’en raconte une de plus à autrui ? Ou est-ce que je suis simplement moi-même, dans mon centre. Là la notion d’ego n’a plus même de sens, vois-tu.
Ce qui est certain c’est qu’il ne faut pas désigner d’ennemi. Tu peux pointer du doigt ce que tu sens comme être une adversité. Mais l’adversité ne créé pas l’ennemi. L’ennemi est une invention du mental piégé par lui-même.

Question : Vous disiez tout à l’heure, d’engendrer des générations où l’on montre l’apaisement et l’amour, comment pouvons-nous faire en tant que parents, puisque dès l’école les enfants sont confrontés à cette violence entre eux…

Il n y a pas à leur cacher la réalité du monde tel qu’il est, tel qu’il se manifeste aujourd’hui, mais il faut tout au moins qu’ils aient accès à un autre modèle de réalité. Le rôle des parents est d’être des modèles justement. Ensemence… et ton enfant récoltera même si c’est au milieu d’un monde tumultueux, apprends-lui le discernement, apprends-lui la raison du pourquoi de la dualité. Apprends-lui l’existence d’un chemin qui mène à l’unité et il saura tracer le sien à la mesure de la grandeur de son cœur.

Question : Vous parliez de peur par rapport à l’évolution vers nous-mêmes. La plupart d’entre nous, je suppose, sont régis par des peurs. Comment faire pour les dissiper ? Y a t il des techniques ?

Aucune technique ne pourra réellement chasser les peurs, ou la peur. Elles peuvent être de petites aides et elles sont très connues : toutes les techniques de méditation, la prière, la contemplation, ont en fait pour but ultime de gommer les peurs, de gommer l’illusion des peurs et de LA peur initiale. Donc ne parlons pas de techniques. Parlons plutôt du chemin de la vie, car ce chemin là est tracé par une intelligence dont nous n’avons pas même idée ! Et cette intelligence sait placer devant nous, autour de nous, en nous, tous les obstacles qui vont faire monter les peurs que nous avons à affronter.
La seule façon de gommer les peurs c’est de les regarder en face, les unes après les autres et de se poser la question du pourquoi. Pourquoi ai-je peur de ceci ? Une réponse va vous venir bien sûr. Et à cette question, face à cette question, vous poserez encore un pourquoi. C’est le pourquoi du pourquoi du pourquoi du pourquoi qu’il vous faut laisser monter en vous.
Et la réponse ultime sera la même pour chacun, elle se résoudra à UNE peur : la peur du fossé qui semble exister, nous disons bien qui semble exister, entre le divin et nous, entre cet autre nous dont nous pressentons l’existence et nous, ce nous actuel, qui a la sensation d’exister plus que l’autre et de se connaître. C’est le fossé qu’il faut apprivoiser.
Ce fossé de séparativité est né simplement du besoin d’expérimenter l’orgueil. L’orgueil est la clé première de ce que les traditions de votre monde ou du moins certaines traditions de votre monde appellent : la chute, c’est à dire la rupture. Mais cette rupture-là a été une nécessité, si l’on veut bien se situer dans un contexte temporel. Car nous l’avons dit et c’est un enseignement universel que l’on peut retrouver dans toutes les traditions : on ne peut trouver le Un que si l’on a parcouru l’immensité du deux.
Bénissez la leçon de la séparativité, c’est celle que vous vivez actuellement et c’est celle qui est en train de vous tendre le suc, la quintessence de vous-mêmes.
37’
Question : Vous dites notre chute, c’est pour repartir à zéro, pour sortir du circuit actuel dans lequel on est ?

On ne repart jamais à zéro. Nous sommes partis à plein, nous avons inventé une sorte de vide, nous nous y sommes égarés et nous nous y égarerons encore tant que nous n’aurons pas compris que le plein a toujours été là. Nous parlons bien sûr d’une façon cosmique, globale et non pas temporelle. D’une façon temporelle, ce sont toutes les chutes qui apprennent à marcher. C’est une évidence mathématique.
Et nous savons à quel point, pour avoir nous-mêmes parcouru ce chemin et pour le parcourir encore également bien sûr. Nous savons à quel point il est difficile d’accepter que les chutes soient nos enseignants. Elles ne sont pas les punitions ou les traces, nous dirions, de perversités d’une divinité extérieure à nous qui voudrait nous punir avant une ultime récompense. Elles sont les échelons d’une échelle intérieure qu’il nous faut gravir avec volonté, avec patience, avec persévérance.
Cette chute-là ou du moins la sensation de cette chute-là est en vérité une ascension, amis de toujours. Une ascension non pas symbolique, nous savons que l’expression peut faire poétique, peut sonner bien à vos oreilles, mais c’est véritablement une ascension au sens le plus tangible et le plus intemporel du terme.

Maintenant, amis de toujours, essayez de garder, en vous, le souvenir de ces quelques mots échangés, non pas entre vos deux oreilles, non pas dans votre ventre près de vos émotions non plus, mais là dans cet atome de votre centre. Le cœur n’est pas le cœur ou rien. Le cœur est le siège de l’intelligence, l’intelligence totale, l’intelligence qui est complice, qui ne fait qu’un avec le courant de la vie, avec le chant du divin.
Ne retenez pas ces belles formules, retenez ce qui les habite, ce qui est en leur centre.

Nous souhaiterions maintenant avant de nous retirer du corps de notre Frère, vous recevoir ici, les uns après les autres. Ne venez pas vers nous comme vous viendriez vers un Maître de Sagesse, venez simplement vers nous comme vers des Membres de votre Famille que vous aimez et qui vous aiment, loin de toute notion de prosternation, en tout amour simple.
41’

1h20
Soyez en paix amis de toujours !
Merci.

Posté par Spiritual_life à 20:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]