pissenlit

Canalisé par Aurélia LEDOUX

Dans le néant, je sèmerai l'espoir

Je viens en ces temps troublés, qui ne sont plus déjà, que simples rideaux de fumée aux yeux des vôtres. Il est heureux que vous arriviez si aisément à voir au travers.

On vous accable de mauvaises nouvelles, on culpabilise votre tendresse lorsque vous étreignez vos proches, on veut par tous les moyens vous priver de la plus petite parcelle d'amour, mais cela ne fonctionne pas.

Savez-vous que le degré de mortalité des Terriens n'a aucunement fluctué ? On vous montre des chiffres accablants, des cérémonies funèbres en boucle, mais c'est ce qui se passe tous les jours. Tous les jours, des gens meurent, qu'ils soient âgés, ou moins âgés ! Tout ceci n'est qu'un focus sur le côté le plus funeste de l'actualité, afin de tenter de faire baisser votre taux vibratoire et de vous rendre vulnérable aux soi-disant maladies.

En réalité bien sûr, votre corps en lui-même a toutes les capacités les plus parfaites pour se défendre lui même et le port du masque est strictement inutile. Vous êtes vous demandé si les rats qui parcourent certaines galeries bien peu reluisantes de vos villes portaient des masques ? Non, évidemment, les rats ne portent pas de masques afin de se protéger des microbes, et pourtant, ils ne sont pas malades. Ils ne se lavent pas non plus les pattes avant de passer à table, que je sache.

Cette affaire de masques a justement été mise en place afin de chercher à vous empêcher par vous mêmes de fabriquer vos propres anticorps et de vous défendre. Le fait de s'exposer régulièrement aux microbes et aux bactéries pathogènes est indispensable, si l'on veut chercher à rester en bonne santé. Par tous les moyens, il est donc important de vous aérer, de vous oxygéner, en sortant régulièrement de chez vous, ou en ouvrant au moins les fenêtres.

Nous sommes sidérés par l'ampleur médiatique de la propagande en vigueur, qui conseille aux gens de ne pas sortir de chez eux, de ne plus se voir, ni de se parler. Tout cela est fait pour vous séparer, vous diviser, vous amoindrir, mais cela ne fonctionne pas, car les êtres humains ont des ressources cachées infinies. Il est en vos âmes cette petite flamme qui brille au fond de vos cœurs, qui ne s'éteint pas. Et même, elle devient de plus en plus lumineuse au fil des jours.

Nombre des vôtres ont accepté leur propre fin, et ne craignent plus la mort, ils ont choisi de voir au delà. Ils se disent, même dans le néant, je sèmerai l'espoir.

Chers habitants de ce monde, vous êtes dans le vrai ! C'est ainsi d'ailleurs que l'on parvient à faire fleurir la vie sur un astéroïde désert ! Nous sommes admiratifs de votre raisonnement, de votre force de caractère et de votre capacité à aimer. Nous vous enjoignons de poursuivre votre chemin lumineux et de faire refleurir la Terre, votre monde si beau, qui attend que ces graines de renouveau puissent jaillir de vous.

Votre pensée agissante possède un pouvoir bien plus fort que tout ce que les pantins des médias veulent vous faire croire. Les hautes dimensions de votre Terre se sont cristallisées ces dernières années, elles n'attendent plus que votre pensée agissante pour être peuplées, pour que vous puissiez recréer un monde nouveau, bien plus en harmonie avec la nature.

Vous les percevez parfois fugacement, à votre réveil, en un flot d'images furtives, comme suspendues hors du temps, de votre temps. Il ne suffit que de la pensée d'une poignée d'hommes pour que ce nouveau monde voie le jour.

Nous vous adressons nos plus grandes pensées d'espoir, d'amour et de compassion. Nous ressentons votre indignation, votre souffrance, et votre force agissante. Nous ressentons plus encore vos prières, votre flamme de vie ardente d'hommes et de femmes libres. Nous sommes de tout cœur avec vous, nous sommes par delà les mondes, vos amis agissants. Nous restons à vos côtés, chaque jour qui s'en vient.

Source